Coupe du monde, équipe de France : La boîte à souvenirs du 15 juillet 2018

Commentaires()
Revivez la journée du 15 juillet 2018 en (re)découvrant les articles de Goal que vous avez préférés ce jour-là. France - Croatie (4-2), un an après.

Chacun se souvient de ce qu'il ou elle faisait le 12 juillet 1998, au soir du premier titre mondial de l'équipe de France de football.

Il en est de même désormais pour le 15 juillet 2018, quand dans le ciel orageux de Moscou, les Bleus ont accroché une deuxième étoile pour l'éternité.

Où étiez-vous il y a exactement un an ? Dans votre salon ? À la terrasse d'un café ? Devant un écran géant, à Marseille, Lyon, Strasbourg ou Bordeaux ? Parmi les 90 000 chanceux installés dans la fan zone du Champ de Mars à Paris ? Ou avec les 5 000 à 7 000 irréductibles supporters français qui garnissaient les tribunes du stade Loujniki ?

En tout cas, vous étiez plusieurs dizaines de milliers à lire Goal, sur votre smartphone, votre tablette, votre ordinateur.

On vous imagine impatients, fébriles, anxieux et angoissés, avant et pendant cette finale France - Croatie. Puis soulagés, extatiques, heureux, bruyants et fiers après le coup de sifflet final de l'Argentin Nestor Pitana.

Pour revivre ces heures Bleues, qui ont consacré un gamin, un groupe et un meneur d'hommes ; pour faire remonter à la surface ces émotions que la France ne vit qu'une fois tous les 20 ans ; pour vous rappeler ce que vous lisiez le 15 juillet 2018, Goal vous propose de (re)découvrir vos articles préférés, il y a tout juste un an.


Avant France - Croatie : Mbappé et Kanté ont marqué les esprits


Mbappé | França | 2018

Kaká en pamoison devant Mbappé

Le Ballon d'Or 2007, champion du monde avec le Brésil en 2002, est impressionné par les performances de Kylian Mbappé au cours de cette Coupe du monde 2018 (avant la finale, l'attaquant du Paris Saint-Germain a déjà inscrit 3 buts dans la compétition, dont un doublé inoubliable en huitième de finale face à l'Argentine).

"Je pense qu'il a un très, très grand avenir. Le voir jouer comme ça à 19 ans dans cette Coupe du monde me fait dire qu'on a de la chance de voir un joueur comme lui", déclare notamment l'ancien meneur de jeu de l'AC Milan et du Read Madrid à Goal UK, à quelques heures de la finale France - Croatie.

N

Pour Gary Lineker, N'Golo Kanté est "le joueur de ce Mondial"

"NG" a marqué cette Coupe du monde 2018 de son empreinte et n'a laissé personne indifférent, qu'on soit supporter des Bleus ou non. Pour preuve, l'ancien international anglais Gary Lineker déclare sa flamme au milieu récupérateur de Chelsea.

"Avec Kanté, la France joue à 12, il vaut deux milieux de terrain à lui tout seul. Il est partout. Je suis fan. Dans sa position, il est le meilleur joueur que j'aie jamais vu", s'enflamme celui qui est désormais consultant pour la BBC, dans les colonnes de L'Équipe le 15 juillet 2018.

Bien qu'affaibli par un virus, N'Golo Kanté ne se défile pas et débute la finale France - Croatie. Malheureusement trop diminué, il laisse sa place à Steven Nzonzi à la 55ème minute de jeu.


France - Croatie (4-2) : la finale


Ante Rebic, Benjamin Pavard, Croatia, France

Dans son pur style, la France domine la Croatie et monte sur le toit du monde

L'ouverture du score de Mandzukic contre son camp, l'égalisation de Perisic qui touche ensuite le ballon de la main dans sa propre surface, offrant ainsi à Griezmann le pénalty du 2-1. Puis le récital de Pogba et Mbappé en deuxième mi-temps, avant la bourde de Lloris et la réduction du score de Mandzukic...

Revivez le déroulé de la 21ème finale de l'histoire de la Coupe du monde de la FIFA.

France Croatia World Cup 2018

Que des champions du monde dans leur team : les notes des Bleus

De Mbappé à Pogba, en passant par Kanté et Lloris, retrouvez les notes des joueurs de Didier Deschamps lors de la finale, attribuées par le correspondant de Goal lors du Mondial russe, Julien Quelen.

Deschamps França 15 07 2018

Deschamps, Griezmann, Mbappé…Les réactions après France-Croatie (4-2)

"Vingt ans après son premier sacre, l'équipe de France est allée remporter ce dimanche son deuxième titre mondial. En finale, la sélection de Didier Deschamps a pris le dessus sur la Croatie (4-2), malgré une opposition compliquée et une maitrise relative. Mais, au coup de sifflet final, les Tricolores n'avaient que faire de la manière. Ils étaient champions du monde et c'est tout ce qui comptait", écrit Julien Quelen quelques minutes après le coup de sifflet final.

Au micro des chaînes TV ou en zone mixte, les nouveaux champions du monde expriment leur fierté et leur immense bonheur.

"Il y a la fierté quand on atteint des objectifs. Ça nous a tellement fait de mal de perdre ce titre de champion d'Europe il y a deux ans. Ça nous a servi aussi. Aux joueurs et à moi. Car ça a été important de désacraliser ce moment", révèle ainsi Didier Deschamps, qui rejoint tout à coup Zagallo et Beckenbauer au panthéon des vainqueurs de Coupe du monde sur le terrain et sur le banc de sélectionneur.


Après France - Croatie : les récompenses individuelles


Modric Perisic Kroatien 16062018

Malgré la défaite en finale, Luka Modric élu meilleur joueur du Mondial

En dépit de l'échec en finale face aux Bleus, le Croate Luka Modric se voit décerner le trophée de meilleur joueur de la Coupe du monde 2018. Quelques mois plus tard, le milieu du Real Madrid recevra également le Ballon d'Or, le premier pour un joueur croate.

Pas de distinction individuelle en revanche pour Hugo Lloris, dont l'immense performance lors du tournoi est entachée d'une bourde en finale, fatale dans la course au titre de Gant d'Or face au Belge Thibaut Courtois.

Consolation néanmoins pour les Bleus, avec le titre de meilleur jeune joueur pour Kylian Mbappé.


Après France - Croatie : "NG" n'ose pas réclamer la coupe


Kanté Nzonzi

Quand Steven Nzonzi va chercher N'Golo Kanté, trop timide pour porter le trophée de la Coupe du monde 

"Il est petit, il est gentil, il a bouffé Léo Messi"...Et il tellement humble, N'Golo Kanté, qu'il n'ose pas réclamer la coupe Jules Rimet lorsque celle-ci circule de mains en mains entre les nouveaux champions du monde, tout à leur joie sur la pelouse du stade Loujniki, submergé par une pluie battante.

Comme un symbole, Steven Nzonzi, qui l'a supplé à la 55ème minute de jeu alors que le milieu récupérateur de Chelsea était dans un jour sans, va récupérer le trophée dans les mains de Florian Thauvin pour le remettre directement à Kanté.

Une marque de respect éternel pour le n°13 des Bleus.


Après France - Croatie : une star est née, une autre s'en va


Paul Pogba and Kylian Mbappé - France Croatia

Kylian Mbappé répond (avec classe) à Pelé

Jusque-là promesse du football français et européen, Kylian Mbappé devient une star planétaire à l'occasion de l'épopée russe des Bleus.

Son doublé en huitième de finale face à l'Argentine, à seulement 19 ans et 6 mois, fait de l'enfant de Bondy le plus jeune joueur à marquer un doublé en phase finale du Mondial, depuis Pelé (buteur à 17 ans et 8 mois en 1958).

Le Roi brésilien salue sa performance dans la foulée et Mbappé devient instantanément une icône mondiale.

Quelques jours plus tard, l'attaquant des Bleus récidive en devenant le deuxième joueur de moins de 20 ans à marquer en finale d'une Coupe du monde, derrière Pelé, buteur en 1958 face à la Suède.

Après France-Croatie, quand des journalistes lui font remarquer qu'il marche sur les pas du géant auriverde, Mbappé fait preuve d'humilité : "Être champion du monde, c'est super et c'est un passeport pour continuer à travailler. Et à faire encore mieux, même si c'est déjà bien".

Mais la légende brésilienne l'adoube définitivement, en lui souhaitant la "bienvenue au club".

Un sacre, auquel "Kiki" répond (le 16 juillet) avec déférence : "Le Roi sera toujours le roi."

Adil Rami France

Bleus, Adil Rami annonce sa retraite internationale

Champion du monde sans avoir joué une seule minute, Adil Rami est pourtant l'un des Bleus les plus en vue en Russie.

Animateur du vestiaire, il fait également le show en conférence de presse et sur les plateaux d'après-match de TF1.

Comme voulu par Didier Deschamps, le défenseur central de l'Olympique de Marseille aura joué à fond le rôle de liant au sein du groupe des 23.

Alors qu'il atteint le 15 juillet 2018 le sommet de sa carrière, après 35 sélections chez les Bleus, le joueur de 32 ans annonce à l'issue de la finale qu'il met un terme à sa carrière internationale.

Une décision que n'entend pas Didier Deschamps, qui le convoque pour la Ligue des nations en août 2018, indiquant qu'Adil Rami avait prononcé cette phrase "sous le coup de l'euphorie".

Au vu de sa saison 2018-2019 très compliquée sur les plans sportif et personnel, force est de constater que le natif de Bastia n'a toujours pas digéré les émotions de la campagne de Russie.


France - Croatie : le premier jour du reste de leur vie (et de la nôtre aussi)


Unes Bleus champions Revue de presse - Le sacre russe des Bleus salué dans le monde entier

Nouvelle(s) étoile(s), nouveau statut, les champions du monde s'affichent en première page des journaux du 16 juillet 2018.

En France bien évidemment, mais également partout ailleurs sur la planète.

C'est à cela qu'on comprend que ces 23 hommes ont désormais basculé dans une nouvelle dimension.

Raphael Varane Uruguay France World Cup 06072018

Raphaël Varane, Luka Modric, Eden Hazard ... L'équipe-type de la Coupe du monde 2018

Le Mondial russe à peine refermé, il est déjà temps de faire le bilan de cette cuvée 2018.

Et de ses hommes forts, dont 5 français selon notre journaliste Adrien Mathieu, qui explique ses choix.

Goal propose également le 16 juillet l'équipe-type des révélations de cette 21ème Coupe du monde.

Olivier Giroud France World Cup

Stéphane Guivarc'h "un peu triste" pour Olivier Giroud

1998, 2018, deux titres et beaucoup de similitudes.

Si le trait d'union entre les deux étoiles du maillot Bleu s'appelle Didier Deschamps, une autre analogie frappe les observateurs.

Comme en 1998, l'attaquant titulaire de cette équipe de France championne du monde n'aura pas inscrit le moindre but au cours du tournoi.

Mais Olivier Giroud, comme Stéphane Guivarc'h avant lui, auront largement contribué aux efforts collectifs.

Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa invite Deschamps à quitter son poste de sélectionneur

Après deux saisons quasiment blanches dans la capitale, Hatem Ben Arfa arrive au bout de son contrat au Paris Saint-Germain, le 1er juillet 2018.

La dernière de ses 15 sélections en équipe de France remonte au 17 novembre 2015 (défaite 2-0 en Angleterre) et Didier Deschamps ne l'a plus convoqué depuis.

C'est donc en spectateur et supporter, mais aussi avec la casquette de chroniqueur pour France Football, que Ben Arfa a suivi l'épopée des Bleus en Russie.

Et comme dans les vestiaires, le futur joueur de Rennes étale son franc-parler : "On ne va pas se le cacher : le style et l'identité ultraréalistes des Français sont assez moches".

Et comme sur le terrain, le n°10 maîtrise l'art du crochet : "Chapeau M. Deschamps ! Mais, maintenant, à sa place, je partirais sur ce coup d'éclat (...). Ce serait ensuite à son successeur de profiter du potentiel technique et de "libérer" les talents pour avoir une identité de beau jeu à la française".

12 mois plus tard, Didier Deschamps est toujours le sélectionneur des champions du monde et Hatem Ben Arfa cherche un nouveau club.

Champs-Élysées - França - 15/07/2018

Équipe de France : retour à Paris, défilé, Elysée... le programme des festivités

Le 16 juillet 2018, toute la France attend impatiemment le retour de "ses" champions du monde sur le sol français.

Atterrissage à Roissy Charles de Gaulle, défilé sur les Champs-Elysées, réception à l'Elysée puis apparition au balcon de l'hôtel Crillon : le programme des festivités est établi.

Du moins sur le papier, car tout ne va pas se passer comme prévu : la parade sur la "plus belle avenue du monde" est avalée en à peine 12 minutes, laissant 300 000 Français (au moins) à leur frustration ; Mbappé, Griezmann, Pogba et consorts n'apparaîtront jamais au balcon du Crillon...

Un rendez-vous manqué avec le peuple Bleu, sur fond de retards dans le planning, de contexte sécuritaire et de malentendus entre la Présidence de la République, la FFF et les médias.

L'article continue ci-dessous

Quelques jours plus tard, le nom d'Alexandre Benalla, chargé de sécurité à l'Elysée, apparaît pour la première fois dans la presse.

D'abord pour une affaire de violences lors des manifestations du 1er mai 2018. Puis pour son rôle dans l'organisation du retour des champions du monde en France.

L'euphorie du 15 juillet 2018 laisse place peu à peu à une autre histoire, mais deux étoiles dorées brillent désormais dans le ciel Bleu. Pour l'éternité.

Fermer