Coupe de la Ligue - Rennes-Nantes (2-1) : Benjamin Bourigeaud, la nette montée en puissance

Commentaires()
Getty
Auteur de deux passes décisives contre Nantes (2-1) mercredi, Benjamin Bourigeaud a été l'un des grands artisans de la qualification rennaise.

"Il faut mettre en lumière la qualité de pied de Benjamin Bourigeaud. Il délivre un corner fantastique sur Mexer et un centre de très, très bonne qualité sur le but de Damien [Da Silva]" . En quelques mots, l'entraîneur rennais Julien Stéphan a dit tout le bien qu'il pensait de la prestation de l'ancien Lensois, décisif mercredi contre Nantes (2-1) en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Une constante ces derniers matches, qui confirme la nette montée en puissance du milieu de terrain rennais, en difficulté au début de la saison, et qui retrouve peu à peu les sensations qui étaient les siennes la saison dernière. "Je reviens petit à petit. Je travaille tous les jours pour. C'est vrai que le début de saison a été un peu compliqué pour moi. Je n'étais pas au mieux, mais j'ai continué à travailler, je n'ai pas abandonné. Et aujourd'hui, ça paye", disait-il après la rencontre.

"J'espère continuer comme ça"

Buteur face à Dijon (2-0) il y a un peu moins de quinze jours, et maintenant passeur décisif à deux reprises, Benjamin Bourigeaud symbolise le renouveau rennais. Utilisé dans l'axe, puis à gauche et à droite du milieu de terrain, il s'est montré inspiré, prenant la charge de tirer la plupart des coups de pied arrêtés, très souvent réservés à Clément Grenier, absent mercredi soir. "Ce sont des choses qui sont vus à l'entraînement. Là, j'étais désigné en l'absence de Clément. Je pense qu'il est un peu plus adroit que moi sur les coups de pied arrêtés. Mais j'essaye de les travailler aussi, et j'ai pris mes responsabilités", commentait l'intéressé.

L'article continue ci-dessous

Benjamin Bourigeaud Rennes Nantes

Une semaine plus tôt, contre Astana (2-0), Benjamin Bourigeaud avait également pris ses responsabilités pour tirer le penalty. Son tir avait été repoussé par le montant puis repris par Ismaïla Sarr, qui avait mis le ballon au fond des filets. Une action décrite après-coup "comme une passe décisive" par Bourigeaud. Mais qui n'a évidemment pas été comptabilisée comme telle. L'enchaînement des matches lui fait aussi beaucoup de bien. "J'essaye de travailler dur à l'entraînement pour pouvoir répéter les efforts. Mais c'est vrai que l'enchaînement des matches fait aussi que j'arrive à répéter les efforts et que je récupère assez rapidement. C'est bien et j'espère continuer comme ça", expliquait celui qui a démarré trois des quatre rencontres de l'ère Stéphan en tant que titulaire. Le plus souvent sur l'aile gauche. L'un des hommes de base d'une équipe transfigurée.

Benjamin Quarez, au Roazhon Park.

Prochain article:
Higuain non retenu dans le groupe du Milan pour le Genoa
Prochain article:
Mercato - Julian Weigl au PSG, c'est "non" pour le directeur sportif de Dortmund
Prochain article:
Equipe de France - Guy Stéphan : "Il n'y a pas de problème" avec Aymeric Laporte
Prochain article:
PSG, Thiago Silva : "Ma relation avec Emery n'était pas la même, la patte Tuchel peut faire la différence"
Prochain article:
Entorse de la cheville gauche sans lésion pour Verratti
Fermer