Coupe de France - IC Croix-Dijon : À Croix, les anciens joueurs du LOSC ont la cote

Commentaires()
L'équipe croisienne, qui affronte Dijon (L1) ce mardi en 8es de finale de Coupe de France, réalise un joli parcours avec de nombreux anciens Dogues.

Ce mardi, en huitièmes de finale de Coupe de France, l'Iris Club de Croix affronte Dijon (L1, 18h30). Le club nordiste, qui réalise un parcours exemplaire, espère "créer un nouvel exploit" . Et pour ça, il pourra compter sur son armada d'anciens joueurs du LOSC. "Onze, au total" , glisse pour Goal le milieu de terrain Mathieu Robail (33 ans). Un phénomène d'abord géographique, qui profite aux deux clubs. "La région a de la chance d'avoir un club comme Croix parce qu'à part le LOSC il n'y a pas d'autres structures dans l'agglomération lilloise" , explique l'ancien joueur du Paris FC, dont le frère jumeau Samuel Robail joue aussi à Croix depuis 2013.

"Croix, ça peut être une seconde chance pour ceux qui n'arrivent pas à passer pro au LOSC , dit-il. Mais Lille pique aussi pas mal de jeunes joueurs à Croix. L'un dans l'autre, ce sont des clubs qui font du bien à la région." Arrivé en 2017 alors qu'il avait signé un contrat professionnel au LOSC, Emmanuel Debordeaux (25 ans) acquiesce : "Croix est l'un des seuls clubs de la région qui a le niveau N2. Après, c'est la N3. Il y a Dunkerque en National, mais à part ça il n'y a pas grand chose." À Croix, le milieu de terrain a trouvé un cadre "familial" où il peut pleinement s'exprimer, à l'image de Ryad Habbas, arrivé du LOSC cet été et qui a déjà marqué 10 buts en championnat et 3 en Coupe de France.

Ryad Habbas, le rebond avec Croix ?

"Ryad, c'est une anomalie. Il n'a que 21 ans. S'il n'a pas trouvé une Ligue 2 ou un club de National, c'est qu'il y a un problème" , reprend Mathieu Robail. L'attaquant, qui avait aussi signé son premier contrat professionnel avec Lille, aimerait "tourner la page et aller de l'avant", avec en ligne de mire ce premier match contre une équipe de l'élite."Car comme d'autres à Lille, j'étais en réserve. Du coup, avant le Paris FC, je n'avais jamais été confronté à une équipe pro, excepté pour les entraînements avec l'équipe première du LOSC", expliquait récemment l'attaquant croisien, qui espère s'inspirer de son ami Valentin Vanbaleghem, finaliste de la Coupe de France avec Les Herbiers l'an dernier.

Son partenaire et ancien Dogue, Brian Obino (30 ans), assure que "s'il continue comme ça, Ryad ne fera qu'une saison à Croix et retrouvera le monde professionnel" . Lui était des dernières aventures de Croix en Coupe de France. "C'est ma septième saison ici , précise-t-il.  On a déjà fait trois beaux parcours, mais on n'avait jamais sorti un gros. On s'est fait éliminer en huitièmes contre Concarneau en 2015. Un an avant, on avait perdu en seizièmes contre Lille. J'ai toujours regretté de ne pas jouer ces gros matches à la maison. Là, on sera encore chez nous, sur notre synthé." Un terrain sur lequel Croix, leader de son groupe en National 2, a déjà prouvé qu'il était très performant.

Fermer