Comment motiver le PSG pour les derniers matches de L1 ?

Commentaires()
Getty Images
Les Parisiens, déjà champions de France, devront puiser pour trouver la motivation nécessaire aux dernières échéances.

Pour le PSG, le championnat français est plié. Le 15 avril dernier, face à Monaco, ils ont fourni leur tout dernier effort pour se faire sacrer champions de France en beauté sur un score de 7 à 1. Mais il reste des journées en L1, cinq pour être précis, avant de voir le bout. Et la mission d’Emery sera de motiver ses troupes jusqu’à la fin.

Difficile de maintenir son équipe concernée quand il n’y a plus rien à jouer. Juste après la large victoire face aux Monégasques, la demi-finale de Coupe de France à Caen (1-3) a déjà montré les premiers signes de désengagement. Mais en soi, cette rencontre avait quand même une issue importante : la qualification en finale, le 8 mai prochain au Stade de France. Le déplacement à Bordeaux, lui, sera plus difficile à gérer, face à une équipe qui se voit déjà à la Coupe du Monde et qui souhaiterait éviter les blessures avant l’échéance de la compétition. A ce propos, Unai Emery a été interrogé en conférence de presse ce samedi : "La Coupe du Monde est dans peu de temps. Ma première décision repose sur les doutes (musculaire ou fatigue) quand je choisis mes joueurs mais s’ils sont disponibles à 100%, je choisis mes meilleurs joueurs tout simplement. Il reste des objectifs individuels et collectifs d’ici la fin de saison".

Une motivation individuelle et collective

Des objectifs individuels et collectifs, voilà une des motivations principales du technicien basque : "Une fois champions, on veut continuer pour avoir les meilleures statistiques possibles", avait-il prévenu. Ils sont au nombre de cinq : record de buts inscrits (103/118), nombre de victoires consécutives (10/12), nombre de victoires à domicile (17/19), nombre total de points (87/96) et enfin le nombre total de victoires (28/30). Le tacticien, très motivé à l’idée de terminer son contrat parisien en ayant remporté trois trophées au lieu de deux l’an passé, aura donc pour mission de transmettre l’envie d’atteindre ces objectifs à ses hommes.

Pour l’heure, il justifie sa fin de saison de manière très claire : "Pour nous le championnat est le premier titre important parce qu’il donne de l’opportunité d’avoir une régularité dans la saison. Mais il faut maintenir cet esprit, dans le jeu, la régularité. On doit faire un match complet même si on est champion. L’important reste de gagner malgré tout". Mais il y a des signes qui ne trompent pas. Par exemple, les Parisiens vont voyager à Bordeaux le jour même, évitant ainsi a mise au vert préconisé les veilles de matches. Il en sera sûrement de même pour les prochains matches restants.

Fermer