News Résultats en direct
Nantes

Claudio Ranieri : "Je dois encore faire mes preuves au FC Nantes"

15:10 UTC+2 26/06/2017
Claudio Ranieri Nantes Ligue 1
Arrivé à Nantes dimanche soir, Claudio Ranieri, le successeur de Sergio Conceiçao sur le banc du FCN, a été présenté à la presse ce lundi après-midi.

Successeur de Sergio Conceiçao sur le banc du FC Nantes, Claudio Ranieri a été présenté à la presse ce lundi après-midi. Arrivé sur place la veille au soir, le technicien de 65 ans a mis l'accent sur l'humilité et le besoin de prouver sa valeur avec le FCN, lui qui a été champion d'Angleterre avec Leicester en 2016. Un exploit qu'il estime irréalisable avec Nantes aujourd'hui, malgré son envie de "toujours gagner" , comme l'a rappelé le président Waldemar Kita, présent à ses côtés quelques temps avant sa première séance d'entraînement, prévue à 17 heures à la Jonelière.

Harit proche d'un départ à Schalke

Ses ambitions personnelles

"J'ai des choses à prouver tous les jours à moi-même. J'ai fait une carrière mais je dois encore faire mes preuves au FC Nantes . (...) J'ai beaucoup regardé les matches de l'équipe. Il y a beaucoup de qualités et je veux qu'on avance ensemble. (...) Passer de la 19e à la 7e place, c'est magnifique. Je veux continuer dans cette direction."

Pourquoi le FC Nantes

"Je suis très content d'être ici. Je connais Nantes par le football. J'espère faire de grandes choses ici. Je me rappelle quand j'entraînais Monaco, les supporters de Nantes étaient fantastiques. (...) Les infrastructures sont très bonnes. Je suis très satisfait. La pelouse est fantastique, aussi. Le mercato ? Je suis arrivé hier, chaque chose en son temps."

Le jeu et Sergio Conceiçao

"Avec Sergio Conceiçao, l'équipe était très compacte, avec de bonnes qualités. Elle jouait très vite en contre-attaque. Je suis très curieux de voir ce que cette équipe pourra faire avec moi. On va beaucoup travailler, maintenant. (...) Chaque entraîneur fait le football qu'il connaît. Conceiçao a joué en Italie. Ma philosophie de jeu, c'est pareil."

L'impossibilité de faire une Leicester bis

"Leicester, c'était fantastique. L'amour que les gens m'ont donné était incroyable, mais je dois faire abstraction de ce qui s'est passé là-bas. Maintenant, c'est Nantes. Il faut travailler avec humilité en voulant réaliser quelque chose de bon. Leicester, c'était unique et j'arrive dans un club qui a gagné huit titres. Je suis honoré d'être l'entraîneur de Nantes."


Waldemar Kita : "Ce n'est pas moi qui ait choisi l'entraîneur, c'est lui qui m'a choisi. On a bon espoir d'aller plus loin. Nous avons un respect mutuel. J'étais obligé de prendre quelqu'un d'un niveau supérieur à Sergio Conceiçao. Claudio Ranieri a une motivation extraordinaire. Il veut gagner, gagner, gagner. Je n'ai pas besoin de le présenter. On va discuter des objectifs ensemble. La saison dernière, l'équipe a fini à une certaine position, on veut toujours faire mieux, mais il faut surtout qu'on ait une certaine constance. Comme j'ai dis à Monsieur Ranieri, je suis à son service."