City - Sterling : "Le racisme, seule maladie que nous combattons en ce moment"

Raheem Sterling Manchester City 2019-20
Getty Images
L'international anglais a apporté son soutien aux manifestations qui secouent les Etats-Unis depuis deux semaines.

L'ailier de Manchester City, Raheem Sterling, estime que la lutte contre le racisme est la question la plus importante à laquelle la société est confrontée. Le jeune homme de 25 ans a exprimé son soutien aux manifestations antiracistes qui se sont répandues à travers les États-Unis et l'Europe en réaction à la mort de George Floyd.

Bien que la pandémie de coronavirus se poursuive, de grandes foules se sont rassemblées dans les villes du monde entier pour demander que des mesures soient prises contre les violences policières et la discrimination. Sterling affirme que s'opposer au racisme est plus important que le danger posé par le Covid-19 et a exhorté les gens à le faire de manière pacifique.

"Je sais que cela peut paraître un peu ringard, mais la seule maladie en ce moment est le racisme que nous combattons", a déclaré Sterling à BBC Newsnight. C'est la chose la plus importante en ce moment parce que cela se produit depuis des années et des années.

"Tout comme la pandémie, nous voulons trouver une solution pour l'arrêter. En même temps, c'est ce que font tous ces manifestants. Ils essaient de trouver une solution et un moyen de mettre fin à l'injustice qu'ils constatent, et ils se battent pour leur cause. Tant qu'ils le font pacifiquement et en toute sécurité, sans blesser personne et sans entrer par effraction dans un magasin, ils continuent à protester de cette manière pacifique."

L'article continue ci-dessous

L'international anglais déclare qu'il ne craint pas de mettre sa carrière en danger en s'exprimant sur la question et avertit que les protestations ne peuvent pas aller plus loin.

"Je ne pense pas vraiment à mon travail quand des choses comme ça arrivent, je pense à ce qui est juste. Il y a des limites à ce que peuvent supporter les communautés et les autres milieux, en particulier les Noirs, a-t-il déclaré. Cela dure depuis des centaines d'années et les gens sont fatigués et prêts à changer.

"C'est quelque chose qui a besoin de plus que de simples paroles. Nous devons réellement mettre en œuvre le changement et mettre en évidence les endroits qui ont besoin de changements. Mais c'est quelque chose que je continuerai à faire, à susciter ces débats et à amener les gens de mon secteur à se regarder en face et à réfléchir à ce qu'ils peuvent faire pour donner aux gens une chance égale dans ce pays."

Fermer