Caen - Rolland Courbis : "S'il y a un désaccord avec Fabien [Mercadal], c'est souvent moi qui prends la décision"

Commentaires()
Getty/Jean-François Monier
Rolland Courbis s'est présenté en conférence de presse à la place de Fabien Mercadal ce vendredi, alors que Caen lance son opération maintien.

Deux semaines après sa lourde défaite contre Saint-Etienne à domicile (0-5) qui lui a valu la dernière place du championnat, Caen se déplace à Monaco ce dimanche (15h) pour lancer son opération maintien. A deux jours de ce déplacement périlleux, c'est Rolland Courbis et non Fabien Mercadal qui s'est présenté devant les médias.

"On s'était mis d'accord avec Fabien [Mercadal] que je puisse venir devant la presse suite à la trêve internationale", a précisé l'ancien entraîneur de Marseille, Montpellier ou encore Rennes. "Depuis que j'échange sur mes idées avec Fabien [Mercadal], nous sommes très souvent en accord. S'il y a un désaccord, c'est souvent moi qui prend la décision."

Pour rappel, Rolland Courbis est arrivé en Normandie en février pour venir prêter main forte à l'entraîneur Fabien Mercadal, nommé l'été dernier, alors que les résultats déclinaient. Depuis son arrivée, l'équipe a pris 1 point à Toulouse (1-1), avant de s'incliner contre le PSG (1-2), Rennes (1-3) et Saint-Etienne, donc.

L'article continue ci-dessous

Il s'est ensuite projeté sur la rencontre à venir et la nécessité pour son équipe de redressser la barre, alors qu'il ne leur reste que neuf journées de championnat pour se sauver. "Je continue à penser que pour les 9 derniers matchs, on sera une équipe difficile à battre", a-t-il tout de même déclaré. "L'AS Monaco d'aujourd'hui est supérieure à l'AS Saint-Etienne d'il y a 15 jours. Après ça serait débile de vous expliquer comment on compte les embêter."

Le natif de Marseille a également cherché à positiver la situation du club : "Je pense que notre effectif pourrait avoir au moins 3 équipes derrière lui au classement. Il y a une marge de progression mais peu de temps pour l'utiliser. Quelque soit le résultat des deux matchs à venir, on aura toujours la possibilité de se maintenir. Maintenant je ne veux pas rentrer bredouille des deux prochains déplacements".

Dernier avec 20 points, les Caennais comptent 9 points de retard sur le premier non relégable, Amiens et 2 sur la place de barragiste, occupée par Guingamp. Après ce déplacement à Monaco, les coéquipiers d'Enzo Crivelli se déplaceront à Nîmes, samedi 6 avril (20h). Mais les deux rendez-vous les plus cruciaux seront face à leur concurrents directs : ils recevront Dijon lors de la 34e journée, avant de se déplacer à Guingamp le week-end suivant.

Fermer