Buffon : "Je ne suis pas venu à Paris pour la Ligue des Champions mais pour jouer à un haut niveau"

Commentaires()
JURE MAKOVEC/AFP/Getty
Gianluigi Buffon était en conférence de presse à la veille du match contre l'Atlético de Madrid à Singapour. L'occasion de faire un premier bilan.

Son expérience 

Je pense que ce qui est le plus important pour moi ne sont pas les résultats mais surtout le feeling que j'ai avec l'équipe et l'entraineur. Je suis content d'être ici. 

CR7 à la Juventus

Maintenant, quoi que fasse la Juventus, je suis un spectateur. La Juve est un grand club comme le PSG. Comme ils l'ont fait par le passé, ils essaient de maintenir le haut niveau dans la compétition. 

L'adaptation à ses coéquipiers

C'est une très bonne sensation de faire partie de cette équipe. J'avais vraiment cette envie d'avoir un nouveau challenge donc c'est pour cela que j'ai accepté de venir au PSG. Je savais que c'était le bon moment pour moi de bouger, j'ai toujours autant faim de compétitions et de gagner des titres. 

Le rôle de Gianluca Spinelli

C'est l'entraîneur des gardiens. Il a beaucoup d'expérience, est passé dans plusieurs grands clubs. Tout le temps que je serai à Paris, il est clair que c'est aussi un facteur important. Il va me permettre de continuer de progresser et aussi de faire progresser les autres gardiens. 

Objectif Ligue des Champions ?

La motivation de mon transfert était plutôt de continuer de jouer à un haut niveau après plusieurs années en Italie. C'est un challenge excitant pour moi afin de pouvoir me développer en tant que joueur mais aussi personnellement. 

Son rôle au club 

Je n'ai parlé à personne. Mais au cours de ma carrière on ne m'a jamais dit que je serai le numéro un, je me suis toujours battu pour cela. Je me suis entrainé dur, j'ai été sélectionné sur le mérite. Je ferai la même chose au club. 

Les autres gardiens du club 

J'ai construit une bonne relation avec Kevin Trapp. Il est clair que c'est un gardien de grande classe. Concernant les autres gardiens, j'ai pu voir qu'ils travailaient beaucoup et ont les capacités de devenir de grands gardiens, cela dépend juste d'eux. 

Sabrina Belalmi, au National Stadium à Singapour 

Fermer