Brighton-Manchester United 3-2, des Red Devils en panne d'idées s'inclinent à Brighton

Commentaires()
Getty
Le Manchester United de José Mourinho s'est incliné à Brighton après avoir livré une prestation indigente pour le compte de la 2e journée de PL.

Depuis l'arrivée de José Mourinho, les Red Devils n'avaient jamais encaissé trois buts en première période. Mais les Seagulls ne se sont pas embarrassés de statistiques encombrantes ou de records à battre. Solide et solidaire, Brighton a mérité son succès face à des Red Devils qui ont affiché une innocuité offensive confondante, avec une deuxième frappe cadrée réalisée seulement à un quart d'heure du terme de la rencontre. 

Les 30.000 spectateurs de l'Amex Stadium, habitués la saison dernière à des prestations solides de leur équipe (United et Arsenal, notamment, étaent tombés dans cette enceinte), se sont régalés avec cette ouverture du score suite à une belle action collective. Gaëtan Bong lance Solly March. Le centre de ce dernier est coupé au premier poteau par Glenn Murray, auteur d'un extérieur du pied savoureux et victorieux alors que Victor Lindelöf arrivait en retard.

1-0 et nous ne jouons que la 25e minute. Inspirés, les Seagulls profitent de l'immobilisme d'une équipe visiteuse pusillanime pour aggraver la marque quelques instants plus tard. Suite à un corner tiré depuis la gauche par Gross, De Gea hésite et le cuir revient sur Gross, qui sert Duffy, qui peut marquer du gauche pour le 2-0. Manchester United réagit enfin 7 minutes plus tard suite à un corner de Young. Shaw remet d'une bondissante demi-volée que Lukaku est tout heureux de convertir du crâne en but. 

L'article continue ci-dessous

On pensait alors United revenu dans le match, mais les Red Devils concèdent une nouvelle réalisation peu avant le repos après un tacle maladroit de Bailly sur Gross qui offre un pénalty aux Seagulls. Penalty transformé par Gross lui-même. 3-1, le score au repos reflète bien la physionomie du match.

En seconde période, United a l'initiative et la maîtrise du cuir dans le camp adverse, après une causerie du Special One que l'on imagine musclée au repos. Mais les occasions sont toujours aussi peu nombreuses. Mathew Ryan sauvera sur sa droite du bout des gants une frappe de Pogba à un quart d'heure du tertme, mais United n'avait pas le feu sacré, loin s'en faut. Duffy fera cependant faute sur Fellaini dans le rectangle et offrira un penalty aux visiteurs en toute fin de rencontre. Penalty transformé par Pogba qui ne laisse aucune chance à Ryan pour une réalisation beaucoup trop tardive. 

Brighton voulait plus la victoire ce dimanche et les Seagulls l'ont obtenue. Les Seagulls auront d'ailleurs parcouru 104 kilomètres contre 95 seulement pour les Red Devils. Le spectacle n'était pas sur le pré donc pour les Mancuniens. On l'attend désormais en conférence de presse avec José Mourinho.

Fermer