Brest-PSG (0-3), Mauricio Pochettino : "On construit une équipe qui sera difficile à battre"

Mauricio Pochettino Montpellier Ligue 1 22012021
Getty
L'entraîneur parisien assure qu'il construit "une équipe qui sera difficile à battre". Il était satisfait après la qualification ce samedi à Brest.

Le PSG n'a pas eu à forcer son talent ce samedi pour venir à bout de Brest (0-3) en 16e de finale de la Coupe de France. Une préparation quasi-idéale avant les retrouvailles avec le FC Barcelone mercredi en huitième de finale retour de la Ligue des champions. Mauricio Pochettino a livré son analyse en conférence de presse.

Etes-vous satisfait de la prestation de votre équipe ?

Mauricio Pochettino : Je suis content de notre performance et du rendement de l'équipe. On est venu chercher cette qualification. Le retour de certains joueurs va élever notre compétitivité.

Pourquoi Thilo Kehrer est-il sorti à la mi-temps ?

Il est sorti par précaution, il avait une petite gêne aux ischio-jambiers. On verra dans les prochaines heures.

Comment allez-vous préparer Barcelone désormais ?

Depuis deux mois que je suis en France, je vois qu'il y a une certaine panique par rapport aux blessures et à la préparation avant certains matches. On a un plan à suivre et il ne change pas.

Verratti a été formidable ce soir. Votre équipe monte-t-elle en puissance selon vous ?

Le football est un sport collectif. Marco est une pièce importante de ce collectif mais ce n'est pas nouveau. Le plus important c'est de mettre les individualités au service du collectif. On sera encore plus fort ainsi. On construit une équipe qui sera je suis sûr difficile à battre.

Comment va Angel Di Maria pour son retour en compétition ?

Il y a encore du temps pour décider de l'équipe qui débutera mercredi (face au Barça, NDLR), mais je suis content de ce qu'Angel a fait, surtout qu'il n'avait plus joué depuis le match de Marseille.

Allez-vous faire une mise au vert pour la première fois avant Barcelone ?

Je n'aime pas les mises au vert mais ça dépend des besoins. Là, oui, on considère qu'il est bon d'être ensemble. Plusieurs joueurs reviennent de blessure ou de maladie. On va faire une mise au vert cette fois-ci mais ça ne veut pas dire qu'on fera pareille une autre fois. Les décisions sont prises en fonction des besoins du groupe. D'habitude on se retrouve à l'hôtel le matin et on reste ensemble jusqu'au match.

Benjamin Quarez, au Stade Francis-Le Blé.

Fermer