News Résultats en direct
Brésil

Brésil-Suisse, Stephan Lichtsteiner : "Neymar est pratiquement impossible à arrêter"

17:27 UTC+2 16/06/2018
Neymar Brazil
La Suisse espère contrarié le Brésil ce dimanche, mais Stephan Lichtsteiner sait qu'il sera compliqué de stopper Neymar.

Le Brésil sera très attendu pour son entrée en lice dans ce mondial russe ce dimanche face à la Suisse. Si les hommes de Tite veulent impressionner tout le monde en réalisant une très belle performance, en face, la Nati espère bien jouer le trouble-fête. En conférence de presse, Stephan Lichtsteiner, qui s'est engagé avec Arsenal, a fait part de ses ambitions et sait qu'il sera difficile de stopper Neymar, le joueur le plus cher de l'histoire.

"Eh bien, je crois qu'il est pratiquement impossible de neutraliser complètement Neymar pendant 90 minutes, il est probablement le meilleur joueur et le plus complet dans cette position dans le monde. Il s'agit d'utiliser nos forces, nos arrières comme ailiers pour aller de l'avant, comme une arme, nous devons être très cohérents en tant qu'équipe et combler les lacunes lorsque nous affrontons ces joueurs individuelsJe ne pense pas que ce soit le moment de lancer notre stratégie, nous devons la garder sous le boisseau, mais nous allons courir vite", a confié Stephan Lichtsteiner.

Petkovic ne se contentera pas d'un point

Vladimir Petkovic, entraîneur de la Suisse, a lui aussi encensé le Brésil : "Ils forment une excellente équipe, une équipe qui a connu un développement remarquable au cours des quatre dernières années. Ils sont maintenant beaucoup plus européens dans leur style de jeu, nous devons leur donner du respect. Mais je préfère de loin me concentrer sur mon équipe, nous ne sommes pas ici pour faire un joli match contre le Brésil mais pour le gagner".

"Pour moi, en tant qu'entraîneur, en tant que professeur de football, un match nul ne suffit pas. Nous essayons toujours d'atteindre le maximum, de gagner, c'est évidemment le cas, nous ferons tout pour y parvenir. Si l'adversaire est meilleur sur le terrain et que nous devons nous contenter d'un match nul, nous l'accepterons, mais nous préférons nous concentrer sur la victoire et nous avons cette ambition", a conclu le sélectionneur de la Nati.

Si le sélectionneur Suisse vise bien évidemment une victoire, nul doute qu'il sera tout de même heureux si son équipe parvient à tenir en échec le Brésil et à ressortir de cette rencontre avec au moins un point. Après sa confrontation face aux coéquipiers de Neymar, la Nati retrouvera sur sa route le Costa Rica et la Serbie.