Brésil - Daniel Alves se fixe pour objectif la Coupe du Monde 2022

Commentaires()
FRANCK FIFE/AFP/Getty
S'il ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait au PSG, le Brésilien s'est fixé un objectif très clair : terminer sa carrière au Qatar, en 2022.

Âgé de 35 et arrivé au Paris Saint-Germain en 2017, Daniel Alves sera l'un des nombreux atouts du club de la capitale mercredi soir, lors du huitième de finale retour de Ligue des Champions face aux anglais de Manchester United. Jouissant d'un palmarès long comme le bras et d'une expérience du très haut niveau digne des plus grands, le Brésilien aux 107 sélections pour la Seleçao est de retour en forme cette saison. Et d'après ses déclarations, le défenseur en a encore sous le pied. 

En effet, s'il fêtera ses 36 ans en mai prochain et que son poste de latéral droit recquiert une condition physique optimale pour être performant, l'ancien joueur de la Juventus Turin et du FC Barcelone ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, déterminé à poursuivre sa carrière pendant encore quelques années. 

"Comme on dit, plus c'est vieux, plus c'est cher !"

"Mon objectif est de me battre pour aller à la Coupe du monde en 2022", a ainsi confié le Brésilien, dans des propos rapportés par l'AFP. Mieux qu'une dernière participation à la plus prestigieuse des compétitions du ballon rond, Daniel Alves rêve même de soulever le trophée, au Qatar. "Existe-t-il quelque chose de mieux ? Même (Zinédine) Zidane n'a pas pu le faire", a ajouté le natif de Juazeiro, confirmant sa réputation de compétiteur. 

L'article continue ci-dessous

Daniel Alves Brazil Croatia 2014 World Cup Group A 06122014

Pour disputer une Coupe du Monde à l'âge de 39 ans et être appelé dans une sélection auriverde loin d'être en reste en terme de talents, Daniel Alves serait bien inspiré de continuer à évoluer au plus haut niveau d'ici là. Cela tombe bien, le principal concerné est au Paris Saint-Germain, aux côtés de plusieurs de ses compatriotes tels que Neymar, Thiago Silva ou encore Marquinhos. Néanmoins, son contrat arrivant à son terme en fin de saison, l'heure du choix approche

"Cela ne dépend pas de moi ! Si cela dépendait de moi, bien sûr que oui (...)C'est moi qui déciderai quand je vais arrêter. Si tu es discipliné, travailleur, tu vas durer autant que tu le souhaites. Tu préfères être une voiture commerciale ou viser le "high level" ? Moi je choisis le "high level" ! Comme on dit, plus c'est vieux, plus c'est cher ! C'est tout moi ça", a enfin confié le Brésilien à l'AFP. Le message est clair, les dirigeants du Champion de France sont prévenus.

Fermer