News Résultats en direct
Bordeaux

Botrdeaux, Eric Bedouet : "On a progressé"

09:35 UTC+1 14/12/2018
Eric Bedouet Bordeaux
Vainqueur de Copenhague, Bordeaux n'a pas validé son billet pour le prochain tour mais a montré de meilleures choses au fil des matches.

Il s'en est fallu de peu pour voir les Girondins de Bordeaux poursuivre la compétition comme le Stade Rennais. Les hommes d'Eric Bedouet ont rempli leur part du contrat en l'emportant ce jeudi soir contre Copenhague, mais dans le même temps, la victoire du Slavia Prague les a condamnés dans la compétition. Néanmoins, l'entraîneur des Girondins a tiré un bilan positif de l'aventure européenne.

"C'est dans la continuité de ce que l'on a fait jusqu'à présent. Il fallait gagner à l'extérieur, on ne se préoccupait pas du résultat (du Slavia) car on avait une petite chance. L'objectif est atteint, mais pas la qualification, car les Tchèques ont gagné. Il n'y a aucun match où on a été complètement submergé. Le match que l'on a perdu contre Copenhague chez nous fait très mal. Dans l'ensemble, il n'y avait pas vraiment de différence, cela s'est joué sur pas grand-chose", a indiqué l'entraîneur des Girondins.

"C'est un bonus"

"Au fil des matches, on a progressé. On l'a vu contre le PSG, en Ligue Europa. Ces matches vont nous servir en championnat quand ce sera difficile. Bien sûr, l'équipe a fait des erreurs, mais qui n'en fait pas. On est là pour apprendre, on est une équipe jeune, il y a eu des erreurs de jeunesse et on a vu des jeunes comme Jules (Koundé) qui a été à haut niveau", a ajouté Eric Bedouet.

"C'est un bonus pour les joueurs qui participent à la Coupe d'Europe. Il y a un groupe qui est sain, il faut que ça dure le plus longtemps possible. Jimmy (Briand) met un but somptueux sur une action magnifique du début à la fin. Juste avant, il y a penalty sur lui. Copenhague est une très bonne équipe, très difficile à jouer, ils ont tiré sur le poteau, ils ont eu des occasions", a conclu l'entraîneur bordelais.

Douzième de Ligue 1, Bordeaux va désormais pouvoir se concentrer sur sa folle remontée au classement en Ligue 1. Les Girondins ne sont pas encore distancés dans la course à l'Europe et après avoir vécu de telles émotions sur la scène européenne, nul doute qu'ils aimeraient y retourner dès la saison prochaine.