Bordeaux - Souhaliho Meité, le chaînon manquant dans l'équilibre

Commentaires()
Getty Images
Prêté sans option d'achat par Monaco cet hiver, le jeune milieu est rapidement devenu indispensable et précieux dans le dispositif des Girondins.

C'est comme s'il avait toujours été là. Sur et en-dehors du terrain, Souhaliho Meité fait preuve d'une aisance remarquable depuis son arrivée à Bordeaux, il y a un peu plus d'un mois. Pourtant son aventure girondine avait démarré d'une manière bien inconfortable, avec une élimination piteuse du côté de Granville en 32e de finale de la Coupe de France. De plus, quelques jours après, le jeune milieu de terrain voyait Jocelyn Gourvennec évincé et le capitaine Jérémy Toulalan quitter le navire. Un contexte pesant pour un joueur avant tout en quête de temps de jeu, lui qui n'avait été titulaire qu'à une seule reprise en Ligue 1 avec Monaco en première partie de saison (défaite 3-2 à Lyon).

Mathieu Debuchy, deux ans après

Arrivé sous la forme d'un prêt sans option d'achat, le milieu formé au LOSC a été très vite mis à contribution. Titulaire à six reprises en Ligue 1 dont cinq matches où il a disputé les 90 minutes, Meité retrouve ses sensations de Zulte-Waregem où son travail avait été tant loué en Belgique. D'ailleurs, six mois après son départ du plat pays, il a pu compter sur la présence de Lukas Lerager, son ancien coéquipier, pour trouver un point de référence dans le vestiaire bordelais. Amis dans la vie de tous les jours, les deux compères ont pu remettre de l'ordre dans le milieu bordelais qui était à la peine pendant trois mois dans ce secteur du terrain.

L'article continue ci-dessous

Très actif dans les deux surfaces

D'ailleurs l'international danois a été un facteur décisif dans la rapide intégration de Meité qui avait déjà indiqué l'importance de cette amitié lors de sa présentation à la presse. "Lukas, c’est mon bras droit, d'un seul regard on se comprenait à Zulte Waregem, sans avoir besoin de se parler. On avait été premiers du championnat pendant les trois-quarts de la saison, et ce n'était pas facile dans un club moyen... On s'entend vraiment bien, et c’est un grand plaisir de le retrouver ici, car j’ai toujours gardé le contact avec lui, même quand j’étais à Monaco." Très vite le relayeur scandinave avait convaincu son ancien coéquipier de rejoindre le Sud-Ouest et le duo n'a eu aucun mal à retrouver des relayeurs, avec une sentinelle (Otavio) placée plus bas.

Dans une équipe girondine qui veut de plus en plus développer un jeu de transition rapide depuis que Gustavo Poyet a pris en main l'équipe, Meité possède plusieurs qualités en adéquation avec ce projet. Très actif dans l'entrejeu, il n'a aucun mal à faire des allers-retours incessants entre les deux surfaces pour à la fois sécuriser les buts de Benoît Costil mais également apporter du danger dans le camp adverse. L'ouverture du score de Nicolas De Préville illustre parfaitement cette situation : à la manoeuvre pour défendre, l'ancien Monégasque s'est retrouvé neuf secondes plus tard devant la surface de l'OL pour offrir le but au numéro 12 des Girondins. Il n'a cependant pas encore marqué sous ses nouvelles couleurs. L'occasion s'est pourtant présentée, notamment face à Caen mais la justesse n'était pas présente au moment de la finition. Faire trembler les filets au Vélodrome, ce dimanche, serait un beau signal envoyé aux supporters girondins, alors que ces derniers sont interdits de déplacement.

Les Girondins espérent le garder définitivement

Lucide et revanchard, Meité estime avoir perdu du temps au sein du club de la Principauté où il a très peu joué. Lors de sa présentation à la presse, il avait clairement la volonté de démontrer que ses premiers mois monégasques n'étaient qu'une mauvaise passe. "À Monaco, c'était frustrant, parce que je n'ai pas pu montrer ce que je valais. J'ai pris la décision de venir à Bordeaux pour montrer que si l'ASM m'a prêté c'était une erreur parce qu'on ne m'a pas laissé démontrer mes qualités." Un message qui était directement adressé à Leonardo Jardim, qui n'a pas vraiment donné de confiance à l'ancien international U19. Au vue des six premiers matches accomplis avec les Girondins, Meité peut espérer une seconde chance du côté du club du Rocher. Cependant les dirigeants girondins espèrent pouvoir acquérir définitivement le milieu de 21 ans. Les négociations ne font que commencer.

Fermer