Bordeaux - Paulo Sousa : "Il faut combiner les aspects techniques, tactiques, mentaux et physiques"

Commentaires()
Getty Images
Le nouvel entraîneur de Bordeaux s'est confié sur le projet du club et sa vision du football dans un entretien accordé à France Football.

Nommé entraîneur de Bordeaux, le Portugais s'est exprimé dans France Football, abordant notamment son approche du jeu et sa manière de faire progresser ses joueurs, en développant leur intelligence notamment sur le plan tactique. Un méthode que l'ancien de la Fiorentina a l'intention d'importer en Ligue 1 chez les Girondins.

"Chaque être humain a l'opportunité de développer sa pensée. C'est une question d'état d'esprit. Si tu as envie d'apprendre, c'est possible. Mais si tu penses que tu n'as pas besoin de découvrir de nouvelles choses pour t'améliorer en tant que personne, que tu n'es pas concentré sur cet objectif, c'est impossible. La clé, c'est ta propre attitude. Notre cerveau nous offre d'énormes possibilités de développement. Ensuite, c'est de l'entraînement", explique-t-il.

À l'entraînement, Paulo Sousa, adepte de la périodisation tactique, admet mettre l'accent sur la tactique et le mental, mais sans oublier l'aspect physique du jeu. Différents aspects qui ne peuvent être segmentés. "Il faut combiner quatre aspects en simultané lors des exercices : technique, tactique, mental et physique. Le concept principal de la périodisation tactique est de donner la priorité aux aspects tactique et mental durant l'entraînement, que le joueur visualise toutes les situations."

Paulo Sousa Federico Chiesa Fiorentina Torino Serie A 27022017

L'article continue ci-dessous

"C'est la base pour créer et développer un joueur plus intelligent. Mais, d'autre part, le concept de périodisation tactique sous-entend que l'aspect physique n'est pas si important, car il est incorporé aux exercices. Je pense qu'il faut plus que cela. Mon expérience m'a montré qu'il faut aussi une part analytique pour le travail physique."

"Je vois le romantisme de manière collective"

Une intelligence des joueurs et un travail au quotidien au service d'une certaine vision du jeu, suovent qualifiée de romantique. "Je vois le romantisme de manière collective. Cela dépend de la façon dont vous avez décidé de lire le jeu, de construire votre chemin, qui vous donne plus ou moins de romantisme. Vous pouvez être plus rugueux, plus direct ou plus romantique, dans le sens où vous allez jouer le ballon, prendre du plaisir et vous sentir bien. Le sentiment est fort quand vous avez le ballon, que votre adversaire vous presse, que vous ne le perdez pas et que vous vous offrez des occasions. C'est ça, ma part de romantisme dans mon idée du football."

Enfin, le Portugais, à Bordeaux depuis début mars, insiste sur l'importance de comprendre la ville dans laquelle il vit pour mettre en place son projet de jeu. "La priorité est de savoir où je mets les pieds, dans quel type de Championnat, face à quels adversaires, confie-t-il. Puis je cherche à adapter mon propre concept de football pour interagir avec nos supporters. Quand ils vont au match, j'ai envie qu'ils reconnaissent leurs valeurs. Et pour ça, je dois comprendre notre ville, nos fans. Pour ensuite savoir où je peux introduire des choses pour que les fans sentent que les joueurs les représentent."

Fermer