Bordeaux - Gaëtan Laborde sort du silence concernant son transfert à Montpellier

Commentaires()
GETTY
En conflit avec certains membres du club, l'ex entraîneur Gustavo Poyet avait utilisé le transfert de l'attaquant comme prétexte pour s'en aller.

"C’était ma pire journée ici. Le départ de Gaëtan Laborde (à Montpellier) est inacceptable. J’ai besoin d’explications. On verra demain... Je ne sais pas si je vais poursuivre", a ainsi lâché Gustavo Poyet en conférence de presse, le 17 août dernier, dans ce qui ressemblait clairement à l'annonce officieuse d'un départ imminent, lui qui avait été intronisé entraineur des Girondins de Bordeaux après l'éviction de Jocelyn Gourvennec la saison passée.

Des accusations prononcées à chaud, qui avaient d'ailleurs été démenties par le président bordelais Stéphane Martin, qui n'avait que très peu compris ce coup de sang face aux médias. "Je comprends mal ce coup de sang. Poyet était au courant mercredi après-midi du départ de Laborde, a réagi le dirigeant bordelais. Il veut démissionner ? Chacun est libre, peut-être qu'il a déjà pris sa décision. On verra demain", avait pour sa part répondu le président bordelais. 

Au tour de Gaëtan Laborde lui même de s'expliquer 

Si depuis Gustavo Poyet a été mis à pied par ses dirigeants et remplacé par Eric Bedouet au poste d'entraîneur, après le refus de l'ancien international français Thierry Henry, faute de garanties, une interrogation subsiste : n'était-il réellement pas au courant de ce transfert, comme il l'affirmait ? Lundi, Gaëtan Laborde lui même a livré sa version des faits, entretenant toujours un certain doute sur les circonstances précises de son départ. 

Poyet

"J’ai eu l’accord du président pour partir la veille, vers 16h30, 17h. J’ai trouvé un accord avec Montpellier. Le club a trouvé un accord avec Montpellier. A partir de là, ça veut dire des choses... Le club n’accepte pas une offre comme ça. Vingt-quatre heures après, je suis à Montpellier. J'ai eu l'accord du président, je suis parti", a d'abord révélé l'attaquant sur RMC Sport, avant de livrer plus de détails. 

"Il (Poyet, ndlr) m’a appelé le lendemain vers midi, poursuit le joueur. J’ai déjà eu un dirigeant du club qui m’a appelé, qui m’a demandé où j’étais. Je lui ai dit que je passais ma visite médicale à Montpellier. Il m'a demandé ce que je faisais à Montpellier. 'J’ai trouvé un accord, si tout se passe bien, normalement je signe là-bas'. Une demi-heure après, le coach m’appelle, me demande qui, au club, m’a autorisé à partir. Je lui ai passé mon agent au téléphone. C'est lui qui avait eu le président, il lui a dit qu'on a eu le feu vert du président pour partir hier", a ensuite ajouté le natif de Mont-de-Marsan... 

Prochain article:
Le père d'Emiliano Sala : "Je ne peux pas le croire, je suis désespéré"
Prochain article:
Pierre Labat, le recruteur qui a conseillé Emiliano Sala aux Girondins : "Un garçon humainement très attachant"
Prochain article:
Arsenal confirme que Hector Bellerin ne rejouera plus cette saison
Prochain article:
Mercato - Marwane Elaz (Vitré) proche de Concarneau
Prochain article:
L'index de performance de la Ligue 1 - Mbappé devance Neymar et Cavani pour la 1e place
Fermer