Bordeaux-Dijon 3-1 - Les Girondins domptent le DFCO

Commentaires()
Sauvés et calés en milieu de classement, Bordeaux et Dijon se sont livrés un match animé, remporté au finish par les Girondins (3-1).

Bordeaux et Dijon n'ont plus grand chose à espérer de cette campagne 2017-18, si ce n'est de grappiller quelques places au classement d'ici la fin de saison. Bien calés en milieu de tableau, les Girondins et le DFCO se retrouvaient avec le souvenir d'un match très animé lors de la phase aller, où les Bourguignons avaient renversé leur adversaire après avoir été menés.

Une histoire de penalties

La soirée de Bordeaux a été moins délicate cette fois-ci face à une équipe dijonnaise remaniée après de nombreuses absences. Après une première alerte en début de match, ils ont trouvé la faille grâce à Sankharé, opportuniste pour reprendre un ballon relâché par Reynet après une accélération et une frappe de Kamano (1-0, 25e). Le temps fort bordelais a continué un bon quart d'heure, mais les Dijonnais sont progressivement sortis pour prendre l'ascendant avant la pause. Naim Sliti, très remuant, a fait passer un premier frisson sur une frappe repoussée par Benoît Costil après un petit slalom (34e), avant que le portier des Girondins ne sorte le grand jeu en remportant son duel avec Kwon (43e). Dans la minute qui a suivi, l'international Sud-Coréen a vu sa tentative de lob frôler le poteau (44e).

L'article continue ci-dessous

Au retour des vestiaires, le DFCO a maintenu ce rythme, mais c'est sur une erreur bordelaise qu'il est parvenu à revenir au score. Sankharé, le buteur, a fauché Sliti dans la surface. Le milieu offensif tunisien a transformé le penalty avec conviction (1-1, 54e). Les deux équipes se sont alors neutralisées jusqu'aux vingt dernières minutes de la rencontre, où les Girondins ont trouvé les ressources nécessaires pour faire la différence, malgré un DFCO supérieur dans la tenue du ballon.

Et là encore, c'est un penalty qui a (re)fait basculer la balance, avec Kamano, encore, dans le rôle du détonateur. L'attaquant girondin a obtenu un penalty à son tour après avoir été accroché par Djilobodji. Penalty qu'il s'est chargé de transformer avec autorité (2-1, 72e). Dijon a continué à attaquer sans déroger à ses principes, mais Bordeaux a creusé l'écart sur un but contre son camp de Rosier après un cafouillage dans la surface sur un corner (3-1, 80e). Le score n'a plus évolué.

Bordeaux grimpe à la neuvième place, aux côtés de Montpellier et Nantes, qui luttaient encore pour la cinquième avant le début de cette 35ème journée. Le DFCO, qui ne s'était pas incliné lors de ses deux derniers déplacements, reste douzième. 

Fermer