Bordeaux - Benoît Costil : "On n’oublie pas d’où on vient"

Commentaires()
Getty
Après la défaite face à Marseille (1-0), le gardien des Girondins a regretté certains manques de son équipe et se dit prudent pour la suite.

Benoît, que retenez-vous de cette rencontre avec un Bordeaux qui a affiché deux visages bien différents ?

Sur la première période, on a été solides mais on a manqué de justesse techniquement ou on a eu du mal à ressortir les ballons, ceux qui pouvaient casser des lignes. On n’est pas trop en danger à part sur coup de pied arrêté, le but est d’ailleurs venu de là. Dans la seconde période, nous avons été plus tranchants et même si nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions folles, on est quand même plus dangereux et j’ai cru qu’on pouvait revenir au score.

Malgré le doublé de Traoré, l'OL déçoit encore

Que se passe-t-il sur l’ouverture du score ? Un manque de communication ?

On se fait un peu piéger par le placement de Florian Thauvin. On n’avait pas forcément misé sur un but de la tête de sa part sur corner. On a eu un souci dans l’organisation, on va revoir ça calmement pour ne pas refaire cette erreur. C’est dommage car sinon il n’y a pas eu de gros danger.

Ce revers marque un coup d’arrêt pour votre équipe ?

Il y a la déception de perdre bien sûr, mais il y a quand même des choses à retenir, qui plus est face à une superbe équipe. Au retour des vestiaires, j’ai vu des choses très positives. Ça met fin à une série de victoires (quatre) mais ce n’est pas dramatique. Il faudra bien repartir contre Nice.

Les Girondins ont affiché des limites dans cette rencontre, cela vous inquiète-t-il ?

Les limites de Bordeaux ? On ne fait pas une grande première période c’est sûr mais on a affiché plus de cohérence après, sans être fantastiques. Il y avait une bonne organisation défensive. Il y a plein de secteurs où l’on peut et doit progresser. Le coach installe ses idées petit à petit et j’espère qu’on va y parvenir. On a une série de trois matches face à de gros morceaux, on vient d’en passer un et il en reste deux, face à Nice et Monaco, et cela permettra de déterminer la suite du championnat.

Comment améliorer l’utilisation du ballon, l’une des faiblesses du jeu bordelais ce soir ?

Même de derrière on doit savoir sortir le ballon de manière plus tranchante pour transpercer les lignes adverses et mettre nos attaquants dans de bonnes situations. Devant on a des joueurs avec des cannes, de l’énergie et du talent, voilà, il faut qu’on arrive à trouver cette transition en travaillant sur les passes.

La cinquième place est-elle toujours réalisable d’ici la fin de saison ?

Il faut gagner la prochaine fois, c’est tout. Nice sera très important. On verra doucement pour cette cinquième place, on n’oublie pas d’où on vient. On va être prudents pour ne pas s’emballer et on fera le point après Monaco. Les résultats de la journée ne sont pas défavorables donc on va dire que c’est le point positif de cette soirée.

Propos recueillis par Adrien Mathieu, à l'Orange Vélodrome.

Fermer