Bordeaux 1-1 Marseille : les réactions des entraîneurs

Commentaires()
Gettyimages
Jocelyn Gourvennec et Rudi Garcia se sont exprimés sur les performances de leurs équipes respectives après le match nul, comptant pour la 13e journée.

Rudi Garcia : "Chacun son invincibilité"

Le scénario : on a toujours l’impression d’avoir fait une bonne opération, l’équipe y a cru jusqu’au bout et n'a rien lâché. Sur la dernière action on gagne tout de même quatre duels, avec des ballons remportés par Bouna Sarr, Rolando ou encore mitroglou... On savait qu’on pouvait passer troisièmes, on n’a pas su le faire à cause d’une première période pas aboutie; on a courru après cette égalisation, c’est un bon point et la dynamique se confirme.

Le contenu : J'ai vu beaucoup de déchets techniques ce soir avec un faible ratio d’efficacité au nombre de tirs, seulement deux cadrés... La deuxième période était bien meilleure, possession stérile lors de la première. On a conforté Bordeaux dans leur stratégie d’attendre et de profiter de nos erreurs, et dieu sait qu’il y en a eu, au moins on est revenu, chacun son invincibilité eux c’est 40 ans nous c’est 8 matches.

Les joueurs : une erreur individuelle pour Zambo-Anguissa, ça peut arriver, ça a même empêché Frank (Anguissa) de faire un beau match ce sera une expérience bénéfique. À propos de Dimitri Payet, je l'avais dit et il le savait, 45 minutes pour une reprise c’était bien, il sera de mieux en mieux avec un gros calendrier qui arrive, où l'on va jouer tous les trois jours. Sans Luiz Gustavo nous avons été en difficulté sur l’équilibre du milieu de terrain, Morgan a été intéressant dans ses différents rôles.

Jocelyn Gourvennec : "Ce but ne doit pas impacter ce que les joueurs ont fait"

Le scénario : C’est une très grosse déception de perdre deux points comme ça, nous ne sommes pas récompensés d’un très gros match, par rapport au rebond, à nos supporters, face à l’adversaire qui pouvait aller sur le podium. On a pris en main le match de belle manière avec cette ouverture du score rapide, on a bien géré tactiquement. Il y a eu deux choses qui ont eu un impact : des décisions arbitrales et le fait de ne pas avoir mis ce second but.

L'article continue ci-dessous

Le contenu : J'ai vu de la densité, de la volonté d’être proche les uns des autres. On aurait pu mieux faire sur certaines sorties de balle, on devait prendre trois points ce soir. Je crois pas qu’on va retomber, ce qu’il faut retenir, c’est que dans un match à enjeu, on voulait montrer que la mauvaise période n’était pas révélatrice de notre niveau. On s’était dit qu’on devait fair un gros match et être fier, on peut l’être, c’est le plus important. Un point, trois points, ça change sur le plan comptable mais ce but ne doit pas impacter ce que les joueurs ont fait. Le classement est ce qu’il est, avec 19 points on serait sixièmes, on avait besoin de rebondir mais la situation comptable, on fera le point à Noel.

Les joueurs : Pour Nicolas De Préville, bien sûr, ce que je disais depuis quelques semaines, ça sentait que ça allait passer vu son investissement, son état d’esprit et son dévouement pour l’équipe, il a mis un vrai but d’avant-centre. On a surtout retrouvé un groupe avec un niveau homogène sur la forme du moment, on a retrouvé un Kamano et un Sankharé avec des cannes, Theo (Pellenard) a fait une très belle entrée, on a eu sur cette longue période une diversité de fraîcheur.

 

Fermer