Bleus, Evra : "Je ne suis pas le papa de Pogba"

Commentaires()
Getty
Présent en conférence de presse avant la demi-finale de l’Euro 2016 contre l’Islande, Patrice Evra à évoqué la situation de Paul Pogba.

Il est certainement le mieux placé pour parler de la situation de Paul Pogba, parce qu’il le côtoie à la Juventus, en équipe de France, sur et en dehors des terrains de football. Pourtant, Patrice Evra reste très discret sur sa relation amicale qu’il entretient avec le milieu de terrain, très critiqué depuis le début de l’Euro 2016.

Avant la demi-finale très attendue contre l’Islande, le taulier des Bleus a remis les choses au clair en conférence de presse.

"Je ne suis pas l'agent à la pioche, c'est une question hors du contexte. J'ai le temps de parler avec lui, c'est comme me demander si on parlait de mes vacances", a d’abord expliqué le latéral, interrogé sur l’avenir du très convoité Pogba.

"Paul va bien, il est heureux"

"Je vais finir par croire que je suis le papa de Paul. Il faut les laisser tranquilles. Paul est quelqu'un qui aime bien faire, il veut tout réussir mais on ne peut pas le faire à chaque fois. Il va bien, il est heureux, ne vous faites pas de soucis avec lui", a-t-il ensuite ajouté, alors que la jeune star est très attendue depuis le début de la compétition.

D’ailleurs, concernant Didier Deschamps, Patrice Evra insiste pour expliquer qu’aucun joueur ne bénéficie de privilèges : "Deschamps est exigeant. Il veut faire quelque chose de grand. Il n'y a pas de passe-droit, quand quelqu'un rate un contrôle à l'entraînement, cela fait mal. Il est chambreur mais quand il y a les séances, il ne rigole plus."

Avant d’envoyer un message au public du Stade de France pour le match de dimanche : "Ils sont présents, on a un vrai kop. Ils aimeraient qu'on s'approche plus d'eux donc on le fera après le match face à l'Islande. Si on a une ambiance comme un France-Ukraine, je ne vois pas pourquoi ça ne passerait pas. Avant ce match, on sentait qu'on allait passer avant même le début du match. J'espère que ce sera pareil."

Prochain article:
Saint-Etienne-Lyon 1-2, l'OL remporte un derby renversant
Prochain article:
Barcelone-Leganes 3-1, le Barça enchaîne mais perd Dembélé sur blessure
Prochain article:
Naples-Lazio 2-1, Naples assure l’essentiel
Prochain article:
Milan, Higuain aurait fait son choix
Prochain article:
Nantes, Vahid : "Pourquoi j'ai choisi de titulariser Muani ? C'était lui ou moi"
Fermer