Bleues - Une équipe remaniée contre le Nigeria ?

Commentaires()
Getty Images
Pour ce dernier match de poule, la tentation de faire souffler certaines joueuses est bien présente dans l’esprit de Corinne Diacre.

La France a l’opportunité de faire carton plein ce lundi soir, en cas de succès contre le Nigeria du côté de Rennes (21h). En cas de nouveau succès, les Bleues peuvent s’offrir un huitième de finale « abordable » contre un troisième de groupe. Pour affronter les Super Eagles féminines, Corinne Diacre dispose d’un groupe plus que jamais concerné mais aussi d’une certaine fraîcheur. Plusieurs joueuses ont disputé très peu de minutes dans cette compétition et pourraient être alignées afin de faire souffler les titulaires.

"Rester sur la même logique que depuis le début"

Dans cette perspective, Corinne Diacre souhaite effectuer quelques retouches à son XI titulaire qui a donné satisfaction depuis le début de la compétition. "Oui, il y aura quelques changements, mais on ne va pas changer toute l'équipe non plus. Je ne sais pas encore combien il y en aura, mais il ne faut pas s'attendre à la moitié de l'équipe. Il faut rester sur la même logique que depuis le début, afin de gagner ce troisième match."

En première ligne, on pense évidemment aux Lyonnaises. Les championnes d’Europe ont vécu de nombreux pépins physiques durant la préparation, ratant notamment les matches amicaux face à la Thaïlande et la Chine. Ainsi, Griedge Mbock, Amel Majri et Eugénie Le Sommer pourraient souffler pour ce troisième match. La première citée avait encore un gros strap au genou lors du match contre la Norvège mercredi à Nice. "Cela peut être une option de la laisser souffler contre le Nigeria, révélait l'ancienne coach de Clermont. Je pense qu'elle peut encore faire mieux. Elle n'est pas loin de son meilleur niveau mais elle peut encore s’améliorer."

Le Sommer France Norway World Cup

L'article continue ci-dessous

Cascarino de retour, du sang neuf en défense ?

En défense centrale, Wendie Renard pourrait être associée à Aïssatou Tounkara. La joueuse de 28 ans a besoin de retrouver un peu de confiance après son CSC face à la sélection scandinave. Sakina Karchaoui aurait aussi une chance à saisir dans le couloir gauche, elle qui n'a pas encore joué une seule minute dans la compétition. Dans l’entrejeu, les expérimentées Élise Bussaglia et Gaëtane Thiney devraient laisser leurs places à Charlotte Bilbault et Grace Geyoro. Évidemment, il faudra développer de nouveaux automatismes mais la future joueuse des Girondins et la Parisienne ont la confiance de Diacre. Elles ont toujours répondu présentes en sélection.

Devant, Valérie Gauvin a besoin d’enchaîner après sa bonne performance face à la Norvège (élue joueuse du match). La Montpelliéraine pourrait une nouvelle fois faire la paire avec Kadidiatou Diani tandis que Delphine Cascarino, inspirée lors du match d’ouverture, devrait retrouver sa place.

Compo probable : Bouhaddi - Torrent, Tounkara, Renard, Karchaoui - Bilbault, Henry - Cascarino, Geyoro, Diani - Gauvin

Fermer