Belgique, Youri Tielemans : "La France ce sera spécial"

Dernière mise à jour
Commentaires()
Youri Tielemans savoure la demi-finale face à la France et assure que la Belgique n'a qu'un seul objectif : aller au bout.

La demi-finale de Coupe du monde 2018 entre la France et la Belgique sera un match très particulier pour Youri Tielemans. L'international belge évolue à l'AS Monaco depuis l'été dernier et connait donc forcément bien l'équipe de France et certains joueurs, qui sont ou ont été ses coéquipiers en club. Mais l'ancien d'Anderlecht ne fera bien évidemment pas de sentiment lors de cette rencontre.

Youri Tielemans est revenu sur la victoire de la Belgique contre le Brésil et a affiché sa fierté, des propos relayés par L'Equipe : "On est très contents, très fiers d'avoir représenté notre pays comme ça. On espère qu'on va continuer contre la France lors du prochain match. Ce sera à nous de faire le job. Mais ça va être très difficile".

L'article continue ci-dessous

Brazil Belgium

"Footballistiquement, je suis Français"

Une demi-finale face à la France particulière pour le milieu de terrain de l'AS Monaco : "Bien sûr. Mais c'est aussi particulier pour eux. Ce sont nos voisins. Tout le monde connaît bien la France. Ils ont une très bonne équipe et une très grande histoire. Pour moi, ce sera plus spécial. Footballistiquement, je suis Français. Mais on devra faire l'impasse sur tout ça et faire comme ce soir".

L'international belge a affiché ses ambitions pour la suite de la compétition : "Je ne pense même pas à ça. On a confiance en nos qualités. Je ne peux pas parler pour l'adversaire; Aujourd'hui, on a montré qu'on avait un très bon groupe et, avec les matches précédents, qu'on avait faim de victoires. On a vraiment envie d'aller au bout. C'est ça qui va faire la différence".

Youri Tielemans a évoqué son entrée en jeu : "En fait, je devais rentrer plus tôt mais l'entraîneur ne savait pas trop quoi faire. J'ai dû attendre vingt minutes un peu sur la touche. Et rester chaud. Je n'étais pas stressé. On ne fait pas attention quand on est sur le terrain. On a juste envie d'aider l'équipe. On était dans un moment difficile. On voulait tenir le score. J'étais vraiment chaud. Pour tenir le ballon".

Prochain article:
Barça : Messi recevra son Soulier d'Or le 17 décembre
Prochain article:
Victor Lindelof joueur suédois de l'année
Prochain article:
Miguel Cardoso rebondit au Celta Vigo
Prochain article:
Englué dans la crise à Monaco, Thierry Henry peut-il la jouer comme Didier Deschamps ?
Prochain article:
L'agent d'Ousmane Dembelé défend son client face aux critiques qui lui sont adressées
Fermer