Belgique, le grand Hazard est-il de retour ?

Commentaires()
Getty Images
Performant contre la Hongrie (4-0), Eden Hazard a mis tout le monde d'accord. Le joueur des Blues est-il de retour à son vrai niveau pour porter la Belgique jusqu'en finale ?

Monsieur Hazard. Monsieur Eden Hazard. Dimanche, sur la pelouse du Stadium, le Diable Rouge a mis le feu, caressant et jouant avec le ballon, comme il avait naguère l'habitude de le faire. Le capitaine belge a offert une démonstration de sa technique, de ses accélérations, de ses coups de rein, de ses débordements... de son talent, tout simplement. 

Il a sans doute réalisé son meilleur match sous le maillot des Diables Rouges. Une performance grandiose. Et aujourd'hui, tous les médias et amoureux du ballon rond se veulent dithyrambiques à son sujet avant le quart de finale contre le Pays de Galles. Exit les doutes laissés par sa saison très décevante avec Chelsea (4 buts marqués en 31 matches) et les critiques concernant ses capacités et son manque d'investissement. Comme si, en une soirée, la beauté du football avait permis d'oublier tout le reste. Dans la ville rose, avec sa prestation XXL, Eden Hazard a mis tout le monde d'accord. Après sa passe décisive pour Batshuayi et son superbe but une minute plus tard (79e), l'euphorie était totale.

Ses stats face à la Hongrie sont d'ailleurs impressionnantes. En plus de son but et de sa passe décisive, il a effectué 11 dribbles, a cadré 2 de ses 3 frappes, a gagné 93% de ses duels et a réussi 90% de ses passes. Les Diables ont retrouvé leur capitaine. Le vrai Eden Hazard qui éclaboussait les Blues par son talent il y a deux saisons. Mieux encore, le Eden Hazard débordant d'envie et de passion qui évoluait sous le maillot lillois il y a quelques années. Celui que la Belgique pensait avoir perdu et a fini par retrouver.

Il convient néanmoins d'apporter quelques nuances. Tout n'est pas passé du blanc au noir en un claquement de doigt. Sa fin de saison avec Chelsea était déjà bien meilleure et ses deux premiers matches avec les Diables Rouges ont également laissé apercevoir quelques belles choses. L'ancien Lillois est d'ailleurs le quatrième joueur à avoir créé le plus d'occasions lors de l'Euro 2016 (15) après De Bruyne (22), Payet (16) et Özil (15). Eden Hazard est monté peu à peu en puissance pour conduire sa sélection en quarts de finale où elle rencontrera le Pays de Galles ce vendredi soir à Lille. Un rendez-vous particulier pour le milieu offensif de Chelsea, de retour sur le terrain du LOSC.

L'article continue ci-dessous

Contre Bale, Ramsey et consorts, la Belgique aura sans aucun doute besoin de son héros pour espérer voir plus loin. Cela tombe bien, Hazard est prêt. Face à la Hongrie, Rudi Garcia (son ancien coach) a estimé que le joueur de Chelsea "était à...70 % de son potentiel." Pour Axel Witsel, il sera la clé pour espérer aller au bout. "Ce (dimanche) soir, Eden était tout simplement grandiose. Pour moi, il possède toutes les qualités pour un jour décrocher le Ballon d’Or et figurer parmi les meilleurs joueurs du monde. En plus, il monte en puissance depuis le début du tournoi. Ici, avec les Diables, il est libéré car l’atmosphère est tout à fait différente de celle qu’on connaît en club. Il veut aller jusqu’au bout de cet Euro avec nous."

Eden Hazard a fait rêver son peuple et toute la magie de l'Euro réside en ce point. Gagner, c'est bien, faire rêver, c'est mieux. Et sur la pelouse lilloise, dans une atmosphère qui promet d'être grandiose, l'ancien joueur des Dogues n'a qu'un seul désir : confirmer et permettre aux spectateurs belges de continuer à rêver les yeux ouverts. 

Prochain article:
Nice - Allan Saint-Maximin sur le bon chemin
Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Fermer