News Résultats en direct
Bayern Munich

Bayern Munich : Lucas Hernandez vide son sac sur ses déboires judiciaires

12:58 UTC+1 06/12/2021
Lucas Hernandez Bayern Munchen
Condamné par la justice espagnole, le Français aurait pu aller en prison, mais cette sanction a été levée. Il est revenu sur cette sombre histoire.

La carrière d'un joueur de football ne tient parfois qu'à un fil. C'est bien connu, tout peut aller vite dans le football. Et Lucas Hernandez a failli en faire les frais. Champion du monde en 2018 avec l'équipe de France, transféré à prix d'or au Bayern Munich où il s'est imposé comme un titulaire indiscutable ces derniers mois, le défenseur franco-espagnol a tout pour réussir, mais un incident extra-sportif a agité son actualité depuis la rentrée dernière.

Borussia Dortmund-Bayern Munich (2-3) - Le Bayern vient à bout de Dortmund

Le 13 octobre 2021, Lucas Hernandez était alors convoqué par le tribunal numéro 32 de Madrid pour une affaire de violences conjugales qui datait de 2017. Le Français n’aurait pas respecté l’ordonnance d’éloignement proclamée par le juge. Le défenseur du Bayern Munich, qui encourait une peine de prison, a dû se présenter devant le tribunal correctionnel le 19 octobre dernier pour se rendre et s'y expliquer. Heureusement pour le défenseur du Bayern, il n'a finalement pas dû passer par la case prison.

"La pire période de ma carrière" pour Lucas Hernandez

Dans les colonnes de Kicker, Lucas Hernandez est revenu pour la première fois sur cette affaire qui a pollué son quotidien pendant plusieurs semaines entre le mois d'octobre et de novembre : "C'était une période très difficile pour moi. Comme vous le savez, je suis allé voir ma femme à ce moment-là. Lorsque le sujet a été abordé, elle était et est toujours enceinte de notre deuxième enfant. Ni ma femme ni moi n'avons compris pourquoi le procureur a ouvert un dossier contre moi".

Mercato : Le Bayern dans la course pour Haaland ?

"Mais ici, je dois remercier le FC Bayern, qui a toujours été à mes côtés. Les responsables ont compris ma situation et m'ont aidé. Mes avocats m'ont également toujours assuré que les accusations ne seraient pas portées, que je n'avais pas à m'inquiéter. C'était un incident de 2017, c'est du passé. Le présent, c'est que ma femme est enceinte, que je l'aime et qu'elle m'aime. Au final, les poursuites n'ont pas abouti à une condamnation, mais c'était quand même une période difficile pour moi", a ajouté le défenseur central français.

"J’essaie de rembourser chaque euro de mes frais de transfert avec mes performances".

Sans évoquer son avenir, Lucas Hernandez a remercié le Bayern Munich d'avoir parié sur lui : "Je ne suis qu'à la moitié de mon contrat, donc il reste encore beaucoup de temps pour discuter avec le club. Je ne pense pas encore à l'avenir. Le fait est que je suis heureux ici et remercie le club pour tout ce qu'il a fait pour moi. La première année et demie au Bayern a été définitivement la pire période de ma carrière, très compliquée. C’était un gros transfert, avec beaucoup d’argent en jeu, sans aucun doute. J’essaie de rembourser chaque euro de mes frais de transfert avec mes performances".

"Depuis l'arrivée de Julian Nagelsmann, j'ai plus joué. Je suis de bonne humeur et j'aime jouer avec mes collègues. Avec le coronavirus, nous ne vivons pas une période des plus faciles, mais nous avons les joueurs pour en tirer le meilleur parti. Je me sens bien, prêt et motivé - tout comme mes coéquipiers. Nous voulons continuer à écrire l'histoire et à gagner des titres. L'équipe est très motivée pour récolter le plus de titres possible. Du fait du montant de mon transfert (80 M€), les médias sont un peu plus critiques pour moi par rapport aux autres joueurs. Mais je suis lucide et une personne détendue, donc je peux y faire face. Lionel Messi est aussi parfois critiqué. La critique est normale, elle fait partie de notre travail", a conclu le champion du monde 2018.