News Résultats en direct
Ballon d'Or

Ballon d'Or 2019 : Griezmann paye ses débuts compliqués au Barça

21:56 UTC+1 02/12/2019
Griezmann Atlético Madrid Barcelona LaLiga
Antoine Griezmann, 18e du Ballon d'Or, a perdu 15 places par rapport à l'an dernier. La conséquence d'une année moins fructueuse malgré son transfert.

L'an dernier, Antoine Griezmann (28 ans) terminait troisième du Ballon d'Or France Football, derrière Luka Modric (1er) et Cristiano Ronaldo (2e). Aujourd'hui, il n'est même pas dans le Top 10. Une lourde chute pour l'attaquant français, classé 18e. Soit 15 places de moins qu'en 2018. Le même scénario, finalement, qu'il y a deux ans puisque "Grizou" avait déjà terminé troisième en 2016 avant de glisser au 18e rang un an plus tard.

En même temps, Griezmann, vainqueur de la Coupe du monde et de la Ligue Europa en 2018, n'a rien gagné en 2019. Transféré de l'Atletico de Madrid au FC Barcelone pour 120 millions d'euros l'été dernier, il n'a pas connu des débuts faciles en Catalogne, ne marquant que 5 buts en 18 matches depuis son arrivée.

"En arrivant à Barcelone, je savais que ça allait être dur"

Antoine Griezmann n'était pas titulaire la semaine dernière en Ligue des champions, contre Dortmund (3-1), mais il a profité de la blessure d'Ousmane Dembélé pour entrer en jeu à la 26e minute et se montrer décisif. Son entente avec Lionel Messi a souvent été remise en cause. Son positionnement sur le terrain aussi. À Barcelone, il n'est plus la star de l'équipe. Un nouveau statut à tenir. Un nouveau rôle à assumer.

Ce sont tout un tas de choses qui ont compliqué son adaptation. Il en avait parlé le mois dernier, à l'issue de France-Moldavie (2-1), mettant plutôt l'accent sur son positionnement moins axial : "C’est sûr que jouer dans l’axe c’est mieux pour moi. J’ai mes repères. Ça fait des années que je gère cette position. J’en ai une nouvelle en club. Il faut que je m’adapte. Je suis en train d’apprendre. Je savais en arrivant que ça allait être dur, je le savais très bien."

Ernesto Valverde est venu à sa rescousse depuis. Le sélectionneur national aussi. "Sa production est loin d'être catastrophique, c'est une question de positionnement sur le terrain", disait Didier Deschamps. C'est peut-être aussi une question de temps. Mais, on le sait, le temps est rarement le meilleur ami du footballeur... Reste à savoir si avec le temps, ce joueur de collectif gravitera dans les étoiles, à l'image de son partenaire Lionel Messi, vainqueur de son sixième Ballon d'Or.