News Résultats en direct
Dani Alves

Avec Alves, le PSG devrait posséder le grand leader qu'il attendait

19:01 UTC+2 12/07/2017
Dani Alves Juventus Lazio Coppa Italia
Avec la signature de Daniel Alves, le PSG frappe un grand coup. Le polyvalent joueur demeure un compétiteur hors norme et une forte personnalité.

Alors qu'il avait un accord afin de rejoindre Manchester City, Daniel Alves a finalement fait le choix du PSG pour son très probable dernier contrat au plus haut niveau du panorama européen. Le Brésilien s'est engagé pour deux saisons en faveur du club francilien ce mercredi et devrait, s'il parvient à répondre présent, apporter une grande valeur ajoutée aux hommes d'Unai Emery, particulièrement au niveau du contexte Ligue des champions. Cette compétition, Alves sait ce qu'elle représente, comme Motta et Di Maria. Le natif de Juazeiro compte d'ailleurs 3 C1 à son palmarès, plus que n'importe quel autre joueur du PSG. Le 8 mars dernier, lors du Barça-PSG (6-1), le caractère compétitif de l'ensemble du groupe a été mis en exergue tant l'équipe n'a su répondre à la pression, affichant une maîtrise émotionnelle digne d'un petit poucet européen. Le capitaine, Thiago Silva, avait notamment confirmé ce soir-là dans sa prestation qu'il était incapable de gérer les facteurs clés de son métier. Avec Daniel Alves, il n'y a que très peu de chances que cela se produise. Rompu aux joutes européennes dans les stades les plus exigeants, il sait appréhender cette facette du jeu. 

Manchester City et Pep Guardiola furieux après la décision de Dani Alves de rejoindre le PSG

Sa personnalité devrait aussi composer un atout appréciable pour le PSG . Doté d'un caractère affirmé, il n'hésite pas à remettre ses partenaires dans le droit chemin. Une caractéristique qui fait défaut depuis le départ de Zlatan Ibrahimovic. S'il est capable d'être un leader sur les terrains et dans le vestiaire, Alves a toujours su conférer une bonne humeur globale à Séville, au Barça, à la Juve et en sélection, ce qui devrait faire plaisir à la communauté des Sud-Américains au sein de l'effectif. La cohésion globale du groupe n'en sera que renforcée.

En raison de son âge avancé, il est très probable qu'Alves, comme à la Juve, soit géré par le staff du PSG et Unai Emery. Thomas Meunier aura du temps de jeu. Tactiquement, le brésilien devrait offrir des options au technicien espagnol tant sa polyvalence est un atout. En tant que latéral, ailier, voire en position plus avancée, Alves pourra faire parler sa qualité technique en Ligue 1 comme en Ligue des champions, une compétition dans laquelle le PSG doit progresser. De fait, à la condition qu'Unai Emery impose son 4-2-3-1 comme a pu le faire Massimiliano Allegri à Turin, la solution sera toute trouvée.  Le recrutement de Daniel Alves est aussi un point d'inflexion au niveau du recrutement. Autant celui de Berchiche, latéral correct de Liga, pouvait faire poindre quelques doutes, autant celle du triple vainqueur de la Ligue des champions doit rassurer les supporters du PSG et le club au sujet de son attractivité. Car s'il est bien un joueur du PSG, Alves n'a pas rejoint le Manchester City de Pep Guardiola, ce qui est un geste fort et ne doit pas être déconsidéré tant le club citizien avait une avance considérable dans le dossier. 

Alves doit avoir un impact plus important avec le Brésil, le PSG peut l'y aider

La fin de carrière de Daniel Alves est dominée par une logique de contrats courts. Il est resté une saison à la Juve avant de résilier son contrat et devrait rester deux ans au PSG. Cette décision fait sens tant elle semble dénoter, pour lui, d'un besoin de régénération de sa motivation. Lors de sa dernière saison au Barça, en 2016, il a paru parfois en manquer, et s'il a été mis dehors par le club catalan, rien ne dit qu'il aurait pu trouver les ressources mentales nécessaires afin de continuer à performer au Camp Nou. La saison prochaine sera capitale pour le néo-Parisien. C'est une saison de Mondial. "Sous le maillot du Brésil, il n'a pas eu le même impact en club. Je pense que Cafu, pour l'histoire qu'il a, en particulier avec l'équipe nationale du Brésil, est en avance sur Dani. Cafu était un leader sur et en dehors du terrain et c'est lui qui a inventé le concept de latéral qui court d'un camp à l'autre" , confiait Roberto Carlos à Goal en juin dernier.

Alves a déjà sa place parmi les latéraux les plus marquants de l'histoire du football mais cette étape au PSG pourrait lui permettre d'arriver frais au moment du Mondial, une échéance primordiale pour marquer de son empreinte son étape en sélection. Il a su réaliser quelques bons matches, mais n'a pas eu l'impact qu'on peut attendre d'un joueur de sa dimension et le Mondial en Russie constituera sa dernière opportunité de prouver qu'il a quelque chose à offrir à son pays après ses performances mitigées au Mondial 2014, lors duquel il avait perdu sa place au profit de Maicon. 

En 2014, dans un entretien accordé à La Vanguardia, Alves avait jugé de lui-même son statut dans la future histoire du football de façon très tranchée : "Quand nous prendrons notre retraite, les gens diront : qui a été le plus grand joueur de football ? Messi. Et qui lui a donné les passes décisives ? Dani. C’est là que mon nom aura sa place."  Possiblement le latéral le plus influent de l'époque moderne, Daniel Alves est d'ailleurs bien plus que cela. Un leader, un compétiteur avec un caractère affirmé. Du côté du Parc des Princes, il va très probablement vouloir prouver, encore et encore, qu'il demeure l’un des éléments les plus marquants de son époque. Unai Emery ne s'en plaindra pas.