News Résultats en direct
Real Madrid

Avant Real - MU : L’empire du milieu de Zidane

00:03 UTC+2 08/08/2017
Zinedine Zidane Real Madrid
Avec 8 joueurs pour, en théorie, 3 postes, Zidane dispose d'un secteur très riche au milieu de terrain. De quoi pouvoir répondre présent cette saison?

Les hommes de Zinedine Zidane n'ont pas remporté la moindre rencontre de pré saison, mais cela n'altère pas une réalité : les joueurs du club merengue vont être ceux à vaincre pour cette saison 2017-2018, un statut qui est accordé notamment par le palmarès récent du Real Madrid avec le technicien français : deux Ligue des champions consécutive, une Liga, un Mondial des clubs. ​"Le Real Madrid est une équipe, un club, une institution qui a faim. Nous savons tous où nous sommes et quand vous finissez une saison comme l'année dernière, en gagnant, cela vous aide lors du démarrage de la suivante, en essayant de faire la même chose. Le défi est le suivant: nous sommes prêts à essayer de nouveau de gagner des titres. Une troisième C1 ? C'est le but que nous avons et nous allons tout faire pour y parvenir", a confié Zinedine Zidane sur le site de l'UEFA. 

Mourinho : "Le Real Madrid ? La meilleure équipe d'Europe"​

Relativement actif sur le marché des transferts cet été, le Real Madrid s'est distingué en obtenant la signature du meilleur joueur de l'Euro U21, Dani Ceballos. L'ancien maître à jouer du Bétis Séville a effectué le grand saut au sein d'une dimension supérieure et s'en était montré très heureux, le 20 juillet dernier lors de sa conférence de presse de présentation : "Il était clair que je voulais jouer à Madrid, où je me trouve. Je suis dans le meilleur club du monde et je suis fier de porter ce maillot. Je n’ai pas eu de doutes. C’est là où je voulais être. Le président m’a contacté et à partir de là je n’ai plus écouté les autres offres. Nous savons la concurrence qu’il y a. Je vais travailler à chaque entraînement et lors de chaque minute que me donnera l’entraîneur pour m’adapter et faire partie de cette équipe." Si l'on ajoute les présences dans l'entrejeu de Casemiro, Modric, Kroos, Isco, Llorente, Kovacic et Asensio, il est clair que l'optique principale, outre celle de se renforcer avec des jeunes, a été celle de garantir un entrejeu dense, tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

De façon paradoxale, le Barça, loué à l'époque de Guardiola pour la qualité de son milieu de terrain Busquets-Xavi-Iniesta (plus Mascherano, Fabregas, Keita, Thiago) s'est mué en celui de la MSN au fil des années. Une MSN décapitée par le transfert de Neymar au PSG. Dans le même temps, le Real Madrid a connu l'évolution inverse. D'abord mis en avant à travers son trio BBC, le club madrilène s'est transformé en une véritable équipe de milieux de terrain. Cela ne sera sans doute pas de trop afin de répondre aux exigences de la saison à venir. Avec la Supercoupe de l'UEFA contre le Manchester United de José Mourino, mardi soir, celle d'Espagne face au Barça de Messi, sans oublier la Liga, la Coupe du Roi, le Mondial des clubs et la Ligue des champions. Le Real est un prétendant aux titres, avec, pourquoi pas, la possibilité de remporter la totalité des trophées comme a pu le faire le Barça de Guardiola en 2009. Les équipes qui ont connu le plus de succès sur la dernière décennie se sont presque toujours caractérisées par une grande maîtrise au milieu de terrain et il apparaît que Zinédine Zidane, en fin connaisseur du poste, a compris l'importance d'être performant et bien fourni dans ce registre précis. Opposé à Manchester United, l'équipe dirigée - sur le pré - par Modric et Kroos va avoir un adversaire qui fait lui preuve d'une prestance athlétique impressionante sur toutes les lignes.

José Mourinho, qui a composé son effectif de véritables machines, n'a cependant pas voulu inverser les rôles dans un entretien accordé au site officiel de l'UEFA, c'est bien le Real Madrid qui partira avec la faveur des pronostics. "Je considère juste le Real Madrid pour ce qu'il est : un grand club, champion d'Europe, et c'est une grande motivation pour nous de les affronter", a-t-il commenté. En conférence de presse après la défaite contre le Barça lors de l'International Champions Cup, le technicien avait souligné la domination du Real Madrid et du Barça par une phrase simple : "Il n’y a qu’un Messi ou qu’un Neymar. Les Suarez, Iniesta, Piqué, Ronaldo, Bale, Modric ou Kroos, ils sont uniques. Vous pouvez travailler aussi dur que vous pouvez tactiquement pour tenter d’améliorer votre équipe, il y a des joueurs qui sont spéciaux." Selon lui, seul Pogba a montré qu'il avait le niveau de ces joueurs. L'international français va bénéficier d'une opportunité de le prouver, mardi à la Phillip II Arena de Skopje. Pour cella, il faudra surpasser l'empire du milieu du Real Madrid. Rien d'une simple affaire.