News Résultats en direct
PSG

Avant le Trophée des champions, la Ligue 1 attend Neymar comme son messie

15:02 UTC+2 28/07/2017
HD Neymar Barcelona ICC
À la veille du lancement de la saison en France, la probable arrivée de Neymar fait languir la LFP, qui y voit une publicité hors norme pour la L1.

En plein centre de Tanger (Maroc), où se déroule le Trophée des champions entre l'AS Monaco et le Paris Saint-Germain, la délégation de la Ligue de Football Professionnel emmenée par sa présidente Nathalie Boy De La Tour et son directeur général Didier Quillot menait une action solidaire lors d'un tournoi de jeunes locaux. Mais en pleine période de mercato, c'est bien le dossier Neymar et ses rebondissements quotidiens qui se sont rapidement trouvés au coeur des discussions avec les enfants et les officiels de l'instance dirigeante. 

Entre deux jongles, Ali, un jeune joueur de l'association provinciale de soutien et de promotion du sport supporter du PSG, lançait la première banderille. "Mon joueur préféré ? Thiago Silva. Mais si Neymar vient ce sera lui. C'est le joueur qu'il faut à Paris parce qu'il est technique et a l'expérience pour gagner la Ligue des champions". Au-delà des considérations sportives et de l'apport que la star brésilienne aurait pour le club de la capitale, le discours des instances ne variait presque pas d'un iota. "L’arrivée d’un joueur comme Neymar ne peut que booster notre championnat et ce serait absolument formidable", se risquait simplement la présidente de la LFP, présente pour présenter le Trophée des champions au coeur de la ville. 

Après le plan quinquennal présenté au mois de mai dernier, l'arrivée d'un joueur comme Neymar validerait la politique de déploiement de la Ligue 1 à l'international. "Ce serait bien sûr une bonne nouvelle pour la Ligue 1 parce que Neymar est une star. Pour améliorer encore d’avantage l’attractivité de la Ligue 1, il faut des stars", expliquait brièvement Didier Quillot avant de s'étendre un plus sur l'apport qu'une telle arrivée susciterait : "Cela contribuerait au spectacle, à un cercle vertueux, à la fois sur le plan sportif  mais aussi à augmenter la valeur économique du championnat,  du marketing, au niveau de l’image. Je veux juste croiser les doigts". D'autres déclarations dans la même veine devraient suivre ce vendredi soir (18h30) lors de la conférence de presse du PSG avec Unaï Emery et le capitaine Thiago Silva. 

Julien Quelen, à Tanger.