Aulas "souffre" pour Genesio, mais pense qu'il a la "responsabilité de réussir"

Commentaires()
Getty
Le président de l'OL est marqué par les récents événements autour de Bruno Genesio. Cependant, Aulas a mis une petite pression sur le coach.

Le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, est revenu dans les colonnes de l'Equipe sur la vidéo de l’altercation entre Bruno Genesio et des supporters diffusée sur les réseaux sociaux, prenant la défense de son entraîneur. 

 "Je souffre pour Bruno et pour l'OL. Ce qu'il subit, au-delà de cette histoire privée, est injuste. On sait qu'en France, depuis cinq ans, c'est très, très difficile d'espérer quelque chose. Même dans les Coupes, le PSG est très fort", a-t-il indiqué, précisant que "un lobby s'est créé. Ce sont des supporters très sympas, au demeurant très jeunes. Ils ont un peu le complexe du PSG. Ils aimeraient qu'on le concurrence un peu plus."

L'article continue ci-dessous

Si il a donc défendu Genesio, l'homme fort de l'Olympique Lyonnais a cependant gardé en tête la dynamique sportive et sur ce point là, il espère voir l'OL se montrer compétitif. "La meilleure réponse, c'est de gagner quelque chose. C'est pourquoi on s'est efforcés, cet été, de donner à Bruno les moyens d'être compétitif, en France et en Europe. Les supporters voudraient changer pour gagner, mais qui a plus intérêt que moi à ce que l'OL gagne ?", a jugé Aulas.

Puis de poursuivre : "Comme il arrive en fin de contrat, je ne voulais pas changer, Bruno a sur les épaules la responsabilité de réussir quelque chose cette année. Bruno est en fin de contrat, j'espère ne pas être stupide. On verra ce qu'il se passe, et on fera le bilan ensemble. Mais j'ai une grande confiance en Bruno."

Après 4 matches dans cet exercice 2018-2019, l'OL occupe la 8ème position en Ligue 1 et reste sur un match perdu face à l'OGC Nice (0-1).

Fermer