Attentat de Londres : l'Arabie Saoudite s'excuse après avoir snobé la minute de silence

Commentaires()
Le patron du football saoudien regrette la polémique provoquée par le non-respect de la minute de silence pour les victimes de l'attentat de Londres.

Jeudi, l'Australie s'est imposée contre l'Arabie Saoudite (3-2). Une victoire qui lui permet de rester dans la course pour la qualification à la Coupe du monde 2018 en Russie. Mais l'image de la soirée restera la minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Londres, snobée par l'équipe saoudienne. Un geste collectif qui a pris d'énormes proportions.

Un début de cycle convaincant pour Ripoll

Face à la polémique, le président de la Fédération saoudienne de football, Adil Ezzat, a présenté des excuses par le biais d'un communiqué : "La Fédération saoudienne regrette profondément et s'excuse sans réserve pour tout outrage qu'a pu provoquer le fait de ne pas observer une minute de silence. Les joueurs n'avaient aucune intention de manquer de respect à la mémoire des victimes ou de bouleverser leurs familles, amis ou toute personne affectée par l'atrocité."

"Tout le monde devrait être uni pour condamner les terroristes, ainsi que pour l'amour, la sympathie et le respect pour les victimes et leurs familles", avait réagi le premier ministres australien, Malcolm Turnbull, après la rencontre. Un porte-parole de la FFA a pourtant assuré à l'AFP que l'Arabie Saoudite avait donné son accord à la Confédération asiatique (AFC) pour honorer la mémoire des victimes. Mystère.

Fermer