Atlético de Madrid - FC Barcelone 1-1 - Malmené par l'Atlético, le Barça remercie Dembélé

Commentaires()
Getty
Un but salutaire d'Ousmane Dembélé en toute fin de match a permis au Barça s'éviter un revers gênant sur la pelouse de l'Atlético (1-1), ce samedi.

C'est un but qui permettra à Ousmane Dembélé de sortir de la tourmente, enfin. Cible de toutes les critiques de l'autre côté des Pyrénées depuis plusieurs semaines pour son supposé manque de discipline, l'attaquant français a endossé le costume de détonateur pour permettre à Barcelone d'éviter le pire sur la pelouse de l'Atlético, ce samedi. Intense et hâché, ce match très attendu n'a pas atteint des sommets dans le jeu, c'est le moins que l'on puisse dire. Et l'Atlético, qui a cru faire le coup parfait, s'est fait punir sur le fil.

Dembélé, le but qui change tout

Les premières minutes ont rapidement planté le décor. En fermant les espaces et en proposant un bon quadrillage du terrain, l'Atlético avait deux objectifs : annihiler les intentions offensives barcelonaises, d'abord, et attendre ensuite le bon moment pour piquer, sur un contre ou un coup de pied arrêté. Le spectacle s'en est ressenti parce que Barcelone n'a jamais su proposer les changements de ryhme nécessaires pour forcer le verrou dans cette première période.

Antoine Griezmann Atletico de Madrid Barcelona LaLiga 24112018

L'article continue ci-dessous

Cette partie d'échec a été un peu plus intéressante au retour des vestiaires, où l'Atlético, avec un zeste d'audace en plus, a tenté de prendre les choses en main. Antoine Griezmann, discret jusqu'alors, a réalisé une très belle percée avant de distiller un centre en retrait dangereux que Diego Costa, toujours très prompt, a été tout proche de convertir (60e). Un oasis dans le désert qui a annoncé l'ouverture du score des Colchoneros. 

Un quart d'heure plus tard, l'Atlético a repris les mêmes acteurs pour passer devant. Un corner bien botté par Antoine Griezmann a trouvé la tête imparable de Diego Costa, qui a fait eploser le Wanda Metropolitano (1-0, 77e). Barcelone avait un pied à terre et l'Atléti, de son côté, aurait même pu se permettre de reprendre les commandes de la Liga à son adversaire du soir, mais l'entrée d'Ousmane Dembélé a donc tout changé. Et c'est la belle histoire du jour.

Dès sa première prise de balle, le champion du monde français a montré la bonne facette de son jeu, celle d'un attaquant déstabilisateur. Après un premier rush pour trouver ses sensations, l'ancien joueur de Dortmund n'a pas tremblé pour ajuster Oblak d'un plat du pied parfait au bout de la nuit (1-1, 90e). Ce but a douché toute l'enceinte madrilène. Pour l'Atlético, pour Antoine Griezmann, et pour son nouveau compère en équipe de France, il change évidemment beaucoup de choses."C'est un grand joueur, il a beaucoup de qualités, notamment la faculté de marquer. On a beaucoup parlé, parfois un peu trop...", a conclu Ernesto Valverde.

Fermer