News Résultats en direct
Mercato

Atlético de Madrid - David Villa n'est pas choqué par le prix de Joao Felix

14:46 UTC+2 09/07/2019
David Villa Vissel Kobe 2019-03-02
Dans des propos exclusifs accordés à Goal, l'Espagnol a justifié le prix du Portugais en mettant en avant la confiance des dirigeants madrilènes.

C'est officiel depuis le 3 juillet dernier, Joao Felix, jeune pépite du Benfica Lisbonne et considéré comme le successeur de Cristiano Ronaldo au Portugal, s'est engagé en faveur de l'Atlético de Madrid, en échange de la coquette somme de 126 millions d'euros. Un record pour les Colchoneros.

Interrogé sur le sujet lors de sa présentation officielle aux médias, lundi, celui qui reste sur un exercice particulièrement prometteur en Liga NOS, durant lequel il avait inscrit pas moins de 15 réalisations en 26 apparitions, avait refusé de s'imposer une pression particulière. 

"Ce sujet-là, le prix, c’est une affaire de marché. Moi, je n’ai rien à faire avec ça, moi ce que je vais faire c’est aider le club dans lequel je suis. Plus cher que Cristiano Ronaldo ? Les montants, je n’y fais pas trop attention comme je l’ai dit, moi je suis là pour faire mon travail", avait alors confié Joao Felix.

"Ils sont sûrs de lui", estime David Villa 

Ce mardi, c'est David Villa, ancien joueur de l'Atlético de Madrid, évoluant aujourd'hui au Japon, au sein du club du Vissel Kobe, qui s'est exprimé à propos du prix particulièrement conséquent déboursé par les Colchoneros. Et selon l'ancien international espagnol, cette somme prouve surtout à quel point les dirigeants madrilènes sont confiants quant à l'avenir de leur attaquant de 19 ans. 

"Si l'Atlético a payé cet argent pour Joao Felix, c'est parce qu'ils sont sûrs de lui", a en effet confié David Villa, dans des propos accordés à Goal, avant d'en dire plus sur son avenir proche, lui qui est aujourd'hui âgé de 37 ans. 

"Mon contrat se termine en décembre et je verrai ce qu'il faut faire par la suite. Je ne veux pas faire attention à l'avenir, mais je me vois plus concentré dans les affaires comme la société de production, les académies de football...", a déclaré le vainqueur de la Coupe du Monde 2010 avec la Roja.