ASSE-OL - Pourquoi Wahbi Khazri réalise la meilleure saison de sa carrière chez les Verts

Commentaires()
Getty
Auteur de 12 buts cette saison, Wahbi Khazri marche sur l'eau à Sainté. Grâce à son repositionnement mais aussi à l'environnement et à sa maturité.

Les chiffres sont incontestables. Avec 12 buts au compteur en 18 matches de Ligue 1, Wahbi Khazri réalise déjà la meilleure saison de sa carrière. À titre de comparaison, l'international tunisien avait établi son précédent record à 9 unités, la saison passée à Rennes*, en 24 matches joués. Transféré de Sunderland à Saint-Étienne pour 7 millions d'euros, l'attaquant de 27 ans fait des merveilles dans le Forez et s'impose comme le meilleur joueur du collectif de Jean-Louis Gasset. Fort de son expérience en Angleterre qui lui a permis de gommer ses failles physiques, Khazri profite d'un environnement favorable pour s'épanouir. Son repositionnement en tant qu'attaquant de pointe optimise également ses performances. 

Saint-Etienne - Lyon | Horaire, streaming, TV, compos : tout savoir sur le derby

Le chaudron le rend plus fort

À la fin de la saison dernière, Wahbi Khazri avait la possibilité de prolonger son aventure rennaise mais avait évidemment étudié toutes les options qui s'offraient à lui. C'est Saint-Étienne, par la voix de son entraîneur Jean-Louis Gasset, qui avait remporté l'appel d'offre. "Le coach l'avait appelé et lui avait parlé de deux choses, révèle son coéquipier en sélection Bilel Mohsni. Son projet de jeu et l'ambiance de Geoffroy Guichard. Wahbi est un affectif et il le savait, il lui a dit qu'il serait porté par l'appui des supporters". Quelques mois après cette conversation, difficile de donner tort au technicien puisque 10 de ses 12 buts inscrits en Ligue 1 l'ont été dans le Chaudron... "L'environnement est très important pour Wahbi qui a besoin de se sentir en confiance pour donner le meilleur, reprend Bilel Mohsni. À Sainté, il sent à quel point son coach et ses coéquipiers comptent sur lui. Il sent le soutien des supporters et cette considération qu'il reçoit de tout le monde le rend fort". Placé dans des conditions idéales pour s'exprimer, Wahbi Khazri récolte aussi ce qu'il avait su semer après son départ de Bordeaux à l'hiver 2016. 

À Sunderland, Kahzri s'est sorti du confort sportif dans lequel il se trouvait. Dans une équipe qui luttait pour le maintien en Premier League, l'ancien bastiais s'est etoffé physiquement pour combler une de ses principales lacunes. Utilisé majoritairement au milieu de terrain, le rythme effréné des rencontres anglaises l'a endurci et les mouvements de "box to box" lui ont ouvert de nouveaux circuits. Utilisé à tous les postes offensifs et même en milieu relayeur, sa vision du jeu s'est élargie pour lui permettre d'atteindre aujourd'hui sa plénitude. Replacé attaquant de pointe l'an passé à Rennes, ce nouveau poste - qui est aussi le sien à Sainté - présente l'avantage de cumuler toutes ses aptitudes. "Quand on observe sa façon de jouer, c'est la même que celle des très grands joueurs, conclut son ami Bilel Mohsni. Il va marcher, va donner l'impression de ne pas être là et tout d'un coup, son accélération va conduire au but. Je remarque qu'il ne s'éparpille plus, il joue tous les coups très bien parce qu'il a l'intelligence de comprendre tout de suite dans quelles situations il doit se donner à 100%". Plus expérimenté, plus constant et beaucoup plus présent dans les 30 derniers mètres, Wahbi Kahzri est une menace constante pour ses adversaires. "Il faudra réduire l'influence de Khazri et de tous les joueurs qui le servent", expliquait Bruno Genesio samedi en conférence de presse à la veille du derby. Dans le Chaudron, là où très peu l'ont empêché de briller cette saison. 

Fermer