ASSE-Lyon, envahissement du terrain et interruption du match après une célébration provocatrice de Fekir

Commentaires()
Gettyimages
ASSE-OL a été interrompu à quelques minutes de son terme. La cause ; un envahissement du terrain après un geste provocateur de Nabil Fekir.

Le derby entre l'ASSE et l'OL, qui s'est joué ce dimanche à Geoffrey-Guichard, a été marqué par plusieurs interruptions, dont l'une parfaitement évitable en fin de partie. À cinq minutes du terme, la pelouse avait été envahie par des dizaines de supporters stéphanois en colère.

Lyon remporte un derby sous très haute tension

Les fans de l'ASSE n'étaient pas furieux contre leurs joueurs mais contre Nabil Fekir. Ce dernier a célébré son deuxième but en allant chambrer le public. À la "Messi", il a enlevé sa tunique et l'a montrée du dos à la tribune d'en face. L'international tricolore, qui avait été pris en grippe par le Chaudron pendant plusieurs minutes, a été averti par Clément Turpin pour ce geste.

L'article continue ci-dessous

Une fin de match délètère et que Bruno Genésio, le coach lyonnais, a regrettée, en critiquant notamment le comportement de son capitaine au micro de Canal+ : "Je trouve ça dommage. La meilleure réponse était de gagner un match. Ça ne sert à rien d'en rajouter. Ca gâche la soirée. On n'aurait pas aimé qu'ils nous le fassent à nous. On a droit de célébrer, mais il faut savoir rester modestes".

Les délégués de la Ligue se sont réunis pendant une dizaine de minutes avec les arbitres, les responsables des deux clubs et le préfét pour décider de la suite à donner à cette rencontre. Les choses sont rentrées dans l'ordre et les personnes qui avaient envahi le terrain ont été progressivement évacuées. Vers 23h30 et devant 1000 personnes, la rencontre a pu finalement repartir.

Prochain article:
Ligue 1 : Bordeaux-Dijon décalé de samedi à dimanche ?
Prochain article:
FC Barcelone, Jordi Alba très ambitieux : "Nous visons le triplé"
Prochain article:
AC Milan, Gennaro Gattuso : "Gonzalo Higuain ne m'a jamais demandé à partir"
Prochain article:
Monaco-Nice - Le brassard, Fabregas, l'équilibre : les leviers d'Henry pour (re)lancer Tielemans
Prochain article:
Atletico Madrid, Diego Simeone concentré sur les matches : "Le Mercato ? Quoi qu'il arrive, ça se passera que je le veuille ou non"
Fermer