AS Monaco, Leonardo Jardim met son avenir entre les mains du club : "Le plus important, c'est le club"

Commentaires()
Getty
En crise, l'AS Monaco reçoit le Stade Rennais ce dimanche, l'occasion pour les hommes de Leonardo Jardim de renouer avec le succès.

L'AS Monaco n'a plus gagné le moindre match depuis le 11 août dernier. La crise couve du côté du Rocher. Une nouvelle fois battu en Ligue des champions sur la pelouse du Borussia Dortmund, l'AS Monaco ne verra probablement pas les huitièmes de finale de C1, mais pire encore, est relégable en Ligue 1. Forcément, Leonardo Jardim est sous le feu des projecteurs avec les mauvais résultats actuels du club monégasque, mais en conférence de presse, l'entraîneur portugais ne s'est pas montré inquiet pour son avenir avant le match face à Rennes.

"Bien sûr que je me demande si je suis le problème. Je cherche à donner mon meilleur. Le club doit faire son analyse. Ce n’est pas moi qui vais jeter l’éponge. C’est au club d’évaluer la situation. On n’a jamais parlé de ça avec Vadim, j’ai une bonne relation avec lui, il sait que le plus important, pour moi, c’est le club. On récupère, il y a beaucoup de fatigue physique et mentale. Quand vous êtes dans une mauvaise série, il faut travailler plus. On doit arriver à l’emporter contre Rennes, relancer la machine. On est des professionnels, on traverse un moment difficile mais il ne faut pas renoncer. Chacun doit faire de son mieux pour remonter la pente", a indiqué Leonardo Jardim.

"On a des soucis offensifs avant tout"

LigaOne18/19 Monaco - Anger. Golovin

L'article continue ci-dessous

L'entraîneur de l'ASM sait qu'une victoire face à Rennes est primordiale : "Bien plus que ça. On a besoin de gagner car la motivation de gagner un match est primordiale pour un joueur professionnel. Rennes, c’est une bonne équipe, qui sort d’une bonne fin de saison l’an dernier. Leur début de championnat n’est pas fameux, ils ont changé beaucoup de choses, ils jouent l’Europe mais il y a une belle équipe. Tout le monde est concentré et donne son maximum, ce n’est pas seulement les cadres, mais tout le groupe, le staff. Nous sommes tristes mais pas découragés. La situation actuelle n’est normale pour personne. On n’est pas habitué à vivre ce genre de moments. L’atmosphère dans le vestiaire est jeune, on essaie".

Leonardo Jardim a justifié son changement de dispositif avec une défense à trois testée : "J’essaie, en tant que coach, de régler les problèmes. On a des difficultés défensives alors on tente des choses car changer uniquement les joueurs n’a pas marché. J’ai des latéraux très offensifs et un besoin d’entourer Falcao, offensivement, ce système est bénéfique car on a eu des situations à Saint-Etienne et Dortmund. J’ai beaucoup aimé notre première période à Dortmund, on a créé quelque chose, ce qui n’avait pas été le cas contre Angers où Falcao était trop isolé".

"On a pris des buts mais actuellement on a des soucis offensifs avant tout. On prend autant de buts que les autres saisons mais on a des difficultés à marquer et ça explique nos résultats. Il faut être plus efficace, faire la meilleure décision dans le dernier geste. En France, pour être sur le podium, il faut marquer 80 buts, Falcao peut en mettre 20. Qui va mettre les 60 autres ? On cherche ses joueurs pour le moment. Rony Lopes, Jovetic, Pellegri sont blessés pour le moment", a conclu l'ancien technicien du Sporting Portugal.

Fermer