News Résultats en direct
Monaco

AS Monaco, Keita Baldé revient sur son refus de signer avec le FC Barcelone

13:39 UTC+1 12/03/2020
Kylian Mbappe Keita Balde Monaco PSG Ligue 1 15012020
L'attaquant sénégalais est revenu sur son choix de refuser de signer en professionnel au Barça et se sent bien sur le Rocher.

Sous contrat jusqu'en juin 2022 avec l'AS Monaco, Keita Baldé est arrivé sur la Principauté en provenance de la Lazio, son premier club professionnel, où il a joué en équipe première entre 2013 et 2017. Mais l'attaquant sénégalais aurait pu débuter sa carrière sous les couleurs du FC Barcelone, où il a débuté son parcours de joueur en 2004 avant de quitter le club catalan en 2011. Dans une interview accordée à France Football, Keita Baldé est revenu sur son départ du Barça.

Everton - Djibril Sidibé ne se voit pas retourner à l'AS Monaco

"Normalement, un petit signe le contrat du Barça tout de suite. Moi, j'ai dit non. Je leur ai dit que j'allais poursuivre mon chemin sans eux. Que peut-être on se reverrait plus tard. J'avais besoin d'autre chose. À l'époque, j'étais énervé contre eux. Le club m'avait tout donné, j'étais leur petit, j'avais marqué plus de 300 buts chez les jeunes. Mais je n'ai pas aimé le comportement de certaines personnes", a expliqué l'attaquant de l'AS Monaco.

"Je suis bien à Monaco"

Revenu dans la rotation avec l'arrivée de Robert Moreno, l'attaquant sénégalais se sent bien sur le Rocher : "Je suis bien à Monaco. J'aime les gens qui travaillent dans ce club. J'aime l'équipe, j'aime ce club, j'aime les supporters, la ville, je suis bien ici. Si tu me demandes où je veux aller demain, je ne saurais même pas répondre. Je vis sans penser au lendemain. Je n'avais même pas fait attention que le mercato d'hiver était passé".

AS Monaco, Slimani raconté par ses coéquipiers

Keita Baldé est revenu sur son histoire d'amour avec la Lazio et confesse qu'il est fier d'avoir été une idole dans un club où les supporters sont souvent réputés pour être racistes : "J'étais une idole noire. Tu dis ça en Italie, ils te disent que c'est impossible. À la Roma c'est possible. Au Milan AC, à l'Inter, à la Juve, aussi. À la Lazio, c'est impossible. J'ai vu des gens pleurer parce que je partais. Des petits, des grands avec mon maillot qui pleuraient. J'étais une idole, j'ai enflammé le stade".

"J'ai passé beaucoup de temps en Italie. Les étapes les plus importantes de ma vie, c'était en Italie. Je suis parti là-bas, j'avais seize ans. J'ai eu ma première maison là-bas. Mon permis de conduire et ma première voiture, c'était encore en Italie. Ma copine est italienne, je suis devenu footballeur professionnel en Italie. Mon pays préféré pour manger, c'est l'Italie. Mais en même temps, je suis de partout à la fois. Je suis un homme du monde, comme je dis", a conclu l'attaquant de l'AS Monaco.