thumbnail Bonjour,

De nouveau défait à domicile face à l'Apollon Limassol (1-3), Marseille a terminé de la pire des manière sa terrible campagne européenne 2018.

Pointant à la dernière place de son groupe de Ligue Europa, à seulement 3 points de son adversaire du soir qu'il avait l'occasion de devancer en cas de succès, l'Olympique de Marseille s'est de nouveau incliné ce jeudi soir en Ligue Europa, face à l'Apollon Limassol (1-3). Dans un stade Vélodrome garni de moins de 10 000 spectateurs, le club phocéen a terminé sa campagne européenne comme il l'avait commencé, par une défaite. La cinquième en seulement six rencontres disputées dans la compétition. Terminant derniers et presque humiliés, les protégés de Rudi Garcia ne peuvent désormais plus se cacher, confrontés à une situation de crise qui guette encore un peu plus le club marseillais. 

"Je comprends les supporters, leur colère est normale. Nous avons perdu onze matches, c'est trop pour le club et trop pour eux. Il ne faut plus parler mais agir sur le terrain. Notre confiance est trop basse, il nous faut gagner pour la redresser et regagner celle des supporters", a déclaré en zone mixte Kevin Strootman, recrue phare de l'OM cet été et loin d'être à son meilleur niveau depuis son arrivée sur la Cannebière. 

"Ca va tourner, il faut travailler et les joueurs travaillent"

"Ce sera un match difficile à débriefer, on avait de bonnes intentions mais le scénario nous a été défavorable, on est dans le dur. On a essayé de faire jeu égal, même à dix on a réussi à égaliser, mais ensuite tout va contre nous. Garcia démission ? Il n'y a pas de débat là-dessus, on aurait préféré jouer ce week-end, parce qu'on a envie de faire mieux, on a une semaine pour préparer Strasbourg, en ce moment il y a moins de confiance et moins de prise de risque", a pour sa part confié Dimitri Payet, capitaine d'une équipe à la déroute en Coupe d'Europe. 

Dimitri Payet Marseille Apollon Europa League 13122018

"Cette Ligue Europa a été très mauvaise, elle a mal démarré et elle se termine mal. Mais je ne veux pas blâmer les joueurs qui se sont battus. On a égalisé à dix contre onze, on a tapé le poteau à 1-1 et on ne peut pas occulter le fait qu'on ait joué à dix de manière injuste au bout de la 5e minute (de la 7e minute)... Ne pas dire ça, c'est ne pas être objectif. Après cet énorme fait de jeu, les joueurs ont plutôt fait ce qu'il fallait pour revenir dans le match et essayer de ne pas le perdre. Les ''Garcia démission'' ? Moi je continue à donner le meilleur avec mon staff et mon équipe, il n'y a pas de raisons qu'on n'atteigne pas nos objectifs. Il faut regarder de l'avant, on a deux matches à gagner avant la trêve, il faut gagner contre Strasbourg et se qualifier (en Coupe de la Ligue), ça va tourner, il faut travailler et les joueurs travaillent", a terminé Rudi Garcia en conférence de presse avant la rencontre, alors que sa position semble de plus en plus fragilisée ces dernières semaines. Soirée noire au Vélodrome. 

Relatifs