thumbnail Bonjour,

Alors que son fils est courtisé par les plus grands clubs d'Europe et annoncé proche du Paris Saint-Germain, John de Jong opterait lui pour le Barça.

"Je ne sais pas encore ce que je ferai à la fin de la saison, si je resterai une année de plus ou si je vais rejoindre un autre club - et si oui, de quel club s'agit-il. Tout est encore possible et il n'y a pas encore de décision finale", déclarait Frenkie de Jong, le 8 décembre dernier, en réponse aux informations évoquant un transfert quasi acté entre le joueur évoluant à l'Ajax Amsterdam et le Paris Saint-Germain, des photos de ses représentants aux côtés des dirigeants de la capitale ayant même été publiées et largement relayées depuis. 

Performant si bien sous les couleurs de son club que sous celles de la sélection néerlandaise, le joueur de 21 ans semble promis à un avenir radieux, et suscite forcément l'intérêt des meilleures écuries du continent, toutes prêtes à casser leur tirelire pour l'enrôler. 

"Barcelone serait sûrement le meilleur choix pour lui"

Ainsi, si rien n'est encore officiel concernant un potentiel transfert dans la capitale, un départ vers des clubs comme Manchester City, le FC Barcelone ou encore le Real Madrid ne serait pas à exclure. Bref, ce ne sont pas les prétendants qui manquent, et Frenkie de Jong aura donc l'embarras du choix cet été au moment de plier bagages et entamer une nouvelle étape dans sa jeune carrière. Néanmoins, force est de constater qu'au vue de ses dernières déclarations, John de Jong, le père du principal intéressé, a tout de même une petite préférence. 

Frenkie de Jong Ajax

"Il se retrouve face à un problème de luxe. Il doit décider lui-même et il est assez intelligent pour le faire. Il fera son choix probablement au printemps, mais il y a 95% de chances qu'il quitte l'Ajax. Barcelone serait sûrement le meilleur choix pour lui, mais il faut voir si toutes les conditions financières sont réunies", a-t-il avoué pour le média Voetbal Primeur, ce lundi. De son côté, l'Ajax réclame environ 75 millions d'euros. 

Relatifs