thumbnail Bonjour,

Fort d'un début de saison tonitruant avec le Borussia Dortmund, Paco Alcacer est de retour en sélection espagnole, plus d'un an et demi après.

Performant du côté du FC Valence durant la saison 2015-2016 durant laquelle il avait inscrit pas moins de 13 buts en 34 rencontres de Liga disputées, l'attaquant Paco Alcacer n'a jamais semblé en mesure de s'imposer au FC Barcelone, où la marche était vraisemblablement trop haute. Barré par l'Uruguayen Luis Suarez, le joueur aussi passé par Getafe durant sa jeune carrière avait d'ailleurs payé au prix fort ce manque de temps de jeu, n'étant plus sélectionné pour porter les couleurs de la Roja, pourtant en manque criant d'attaquant performant depuis plusieurs années. 

Toutefois, transféré au Borussia Dortmund cet été, Paco Alcacer se montre particulièrement prolifique en Bundesliga, où il vient tout simplement d'inscrire 6 buts en 3 rencontres de championnat, en plus d'avoir fait trembler les filets de l'AS Monaco mercredi dernier en Ligue des Champions (3-0). 

"J'ai toujours gardé l'objectif de revenir en sélection"

Une adaptation express, qui lui a permis d'être convoqué par le nouveau sélectionneur espagnol Luis Enrique pour affronter le Pays de Galles (jeudi) et l'Angleterre le 15 octobre prochain, lui qui n'avait plus été appelé depuis le mois de mars 2016 et sa 13ème et dernière sélection pour l'Espagne. Profitant probablement de l'incertitude planant quant à l'état de forme de Diego Costa, le principal intéressé est en tout cas on ne peut plus fier.  

Paco Alcacer Lukasz Piszczek Borussia Dortmund Bundesliga 2018

"Le fait de venir ici est une source de fierté et la récompense du travail accompli en ce début de saison. J'ai toujours gardé l'objectif de revenir en sélection. Je viens ici pour essayer d'apporter ce que je peux et de saisir ma chance quand j'aurai des opportunités (...) Le niveau des joueurs qui sont ici est très élevé, il faut afficher un niveau au moins similaire pour être sélectionné", a-t'il déclaré en conférence de presse, ce mardi. 

Relatifs