thumbnail Bonjour,
Direct

Serie A

  • 23 septembre 2018
  • • 15:00
  • • Stadio Renato Dall'Ara, Bologna
  • Arbitre: D. Massa
  • • Spectateurs: 20067
2
FIN
0

Bologne-Rome 2-0, la Roma sombre à Bologne

Bologne-Rome 2-0, la Roma sombre à Bologne

Getty Images

La Louve d'Eusebio di Francesco a essuyé dimanche soir son deuxième revers de la saison en Serie A. Les Gialorossi sont tombés à Bologne.

5e journée de Serie A
Bologne-Rome : 2-0
Buts :
Mattiello (36e), Santander (59e)

Engagée dans la course du haut de tableau en Serie A lors des deux dernières saisons, l'AS Roma va avoir du mal à en faire de même cette année si elle continue sur son rythme actuel. Après cinq journées disputées, elle ne compte qu'un seul succès enregistré. Et, elle a déjà trouvé le moyen de chuter à deux reprises. La dernière fois c'était ce dimanche du coté de Bologne. Un faux-pas concédé logiquement.

Face aux Rossoblu, les joueurs de la capitale ont totalement déjoué. Sans Javier Pastore, laissés sur le banc au coup d'envoi, ils sont apparus timorés, incapables de faire honneur à leur statut. En première période, seul Justin Kluivert s'est montré menaçant (30e), avec une frappe captée par le gardien. Et en plus d'être inexistants offensivement, ils ont aussi été friables derrière. A la 36e minute, ils se sont fait surprendre sur la toute première occasion adverse. Un tir limpide de Federico Matiello à l'entrée de la surface.

Ce n'est qu'une fois dos au mur que la Roma a esquissé un semblant de réaction. Et c'était sans résultat notable, avec des tentatives de Florenzi (40e), de Fazio (42e) et de Pellegrini (45e) non concluantes. Les Giallorossi n'étaient définitivement pas dans un bon jour et cela s'est vérifié en seconde période lorsqu'à la 59e minute ils encaissaient un deuxième but. L'ancien toulousain Federico Santander assurait le break en exploitant une passe de Diego Falcinelli.

A 0-2, et même s'il restait encore suffisamment de temps pour se relancer, la Roma a abdiqué. Les hommes de Di Fransesco ont fait montre d'un vrai manque de caractère face aux évènements contraires. Plus que le résultat final, c'est surtout cette attitude défaitiste qui est inquiétante pour la suite. Cette formation n'a définitivement plus rien à voir avec celle qui a atteint le dernier carré de la Ligue des Champions la saison dernière. Et pas seulement parce que son effectif a été remodelé d'un tiers. 

Relatifs