Arsène Wenger espère toujours prolonger Alexis Sanchez

Commentaires()
Getty
L'entraineur des Gunners ne veut pas voir partir son meilleur buteur. Arsène Wenger garde toujours espoir de prolonger Alexis Sanchez dans son club.

Alexis Sanchez n'a plus qu'une année de contrat avec Arsenal et c'est bien ce qui embète son entraineur Arsène Wenger. L'ailier chilien aurait annoncé son désir de partir pour un club qualifié en Ligue des Champions, Manchester City serait notamment à l'affut. 

ARSENAL, ARSÈNE WENGER : "ALEXIS SANCHEZ EST DISPONIBLE POUR AFFRONTER LIVERPOOL"

Dans une interview accordée à Sky Sports, l'entraineur alsacien a avoué avoir déjà traité des cas comme celui-ci et espère toujours que sa vedette sud-américaine va prolonger son contrat avec les Gunners. "La situation est très simple, il lui reste une année à faire et je veux qu'il reste. Et si possible, pendant la saison, prolonger le contrat. J'ai souvent eu à faire avec ce type de situation, parce que lorsque nous avons construit le stade, nous avons eu de telles restrictions sur le plan financier, et nous n'étions pas trop dans une position où nous avions le choix de prendre une décision de vente", a expliqué Arsène Wenger.

L'article continue ci-dessous

Arsene Wenger Arsenal Leicester City Premier League

Le technicien français voit l'absence de Ligue des Champions comme une façon de pouvoir se focaliser sur d'autres objectifs qui pourraient plaire à Alexis Sanchez, comme la Premier League. "C'est frustrant de ne pas être en Champion's League cette saison, mais la Premier League a toujours été plus importante que la phase de groupes. J'ai souvent mis au repos des joueurs durant ces matchs car ce qui nous attendait en championnat était plus compliqué. Donc la priorité absolue aujourd'hui, c'est la Premier League", a-t-il déclaré à Sky Sports. 

La concentration sur le championnat d'Angleterre commence dès ce week-end. Les Gunners affrontent Liverpool dans le match au sommet de cette troisième journée, où Alexis Sanchez devrait faire son apparition. Après "l'accident" de Stoke City, Arsène Wenger et son équipe n'ont déjà plus le choix que de s'imposer s'ils veulent jouer les premiers rôles cette saison.

Fermer