Arsenal - Malgré une saison délicate, Mesut Özil veut forcer son destin avec les Gunners

Commentaires()
Getty
Le numéro 10 allemand reconnaît que sa saison actuelle n'a pas été des plus réjouissantes. Il a cependant écarté l'idée d'un départ cet été.

Lorsque Mesut Özil s'est assis à London Colney, le centre d'entraînement d'Arsenal, afin de prolonger son contrat le 31 janvier 2018, cela a été perçu comme le début d'une nouvelle ère audacieuse du côté de l'Emirates Stadium.

Après des années passées à maintenir une structure salariale assez stricte, les Gunners ont brisé le plafond de verre en donnant environ 405 000 euros par semaine pour le maintenir dans le nord de Londres jusqu'à l'été 2021.

À l'époque, c'était perçu comme un signe fort, mais moins de 18 mois plus tard, la situation semble très différente. Ce qui a été annoncé comme un triomphe pour Arsenal en janvier 2018 est maintenant considéré par beaucoup comme une erreur monumentale.

Özil , le joueur le mieux payé de l’histoire du club, s’est retrouvé parfois marginalisé par le nouvel entraîneur, Unai Emery. Il a même été totalement exclu de certains matches cette saison par le technicien espagnol pour des "raisons tactiques".

Depuis, Arsenal a du mal à faire face à une masse salariale croissante, qui atteint des niveaux sans précédent. La situation a suscité de grandes questions. Arsenal serait mieux sans lui ? Les Gunners devaient-il payer son contrat ou le faire partir plus tôt ? C’est un scénario auquel ils n’avaient jamais été confrontés auparavant.

Mais à travers tout cela, le joueur de 30 ans est resté concentré sur une chose : s'assurer de sa place en tant que cadre de l'équipe en travaillant dur et en montrant à Emery qu'il avait toujours le désir de faire la différence au plus haut niveau.

Mesut Ozil Arsenal 2018-19

"Si l’entraîneur me parle et me dit que je ne jouerai pas dans un match, c’est quelque chose que je dois accepter et que je dois continuer à faire", a déclaré Özil à DAZN. "J’ai continué à travailler pour me remettre en forme et en bonne santé, autant que possible. Cela a fonctionné pour moi."

Arsenal pourrait le vendre afin de recruter cet été

"Maintenant, je joue, mais bien sûr, c’est la décision de l’entraîneur que je joue ou non. J’ai eu quelques blessures cette saison et j’ai manqué des matches. Mais je sais que quand je serai en forme, je jouerai des matches."

Après s'être absenté pendant presque un mois complet en janvier, Özil a été ramené dans le giron par Emery et est devenu un quasi-titulaire au cours des derniers mois de la saison.

Reste à savoir ce qui se passera cet été alors qu'Arsenal est sur le point de revendre l'ex-international allemand et plusieurs autres joueurs dans le cadre d'une politique plus globale de réduction des coûts et de la restructuration de son équipe.

Emery souhaite introduire jusqu'à cinq nouveaux joueurs, mais compte tenu de l'état de la masse salariale et du manque de fonds disponibles, cela pourrait s'avérer difficile à moins de laisser partir plusieurs gros salaires.


"Je suis fier d’être dans ce club et vraiment heureux ici"


Dans cette perspective, l'ancien joueur du Real Madrid est bien ciblé mais l’Allemand est catégorique : l’idée de partir ne lui a même pas traversé son esprit.

"Je ne pense pas qu'il y ait une chance pour que cela soit honnête", a déclaré Özil .

"J’ai encore deux ans ici et ce qui se passe après n’est pas entre mes mains. Nous verrons alors, mais je suis fier d’être dans ce club et vraiment heureux ici."

Özil n’est pas étranger aux critiques, c’est un problème auquel il doit faire face depuis son arrivée à Londres en provenance de Madrid en 2013.

Malgré des statistiques qui le placent aux côtés des meilleurs meneurs de jeu ayant évolué dans la Premier League, de nombreuses questions lui ont été posées sur son éthique et son attitude au travail.

Mesut Ozil Arsenal Everton 0704

Il est perçu comme un joueur porté disparu contre les meilleures équipes et on pensait qu'Arsène Wenger avait trop misé sur lui, l'entraîneur français le remplaçant rarement, même lorsqu'il n'était pas au mieux.

Sous Wenger, Arsenal était une équipe construite autour d'Özil. Il était son poumon et son étincelle créatrice.

Cela a bienchangé depuis l'arrivée d'Emery. Le milieu offensif de 30 ans s'est retrouvé utilisé dans divers rôles tout au long de la saison et les Gunners sont devenus une équipe qui cherche à se frayer un chemin par les côtés - principalement par le biais de ses latéraux.

Seulement trois passes décisives en Premier League depuis janvier 2018

Les statistiques d'Özil ont été impactées sur le plan des passes décisives, bien que cette chute puisse être reliée à la deuxième moitié de sa saison dernière, alors que Wenger était encore aux commandes.

L'article continue ci-dessous

En fait, depuis la signature de son nouveau contrat en janvier 2018, il n'a délivré que trois passes décisives en Premier League. Une contre Watford la saison dernière sur coup franc puis deux cette saison contre Leicester et Bournemouth.

C’est une baisse assez remarquable de la part d’un joueur connu depuis longtemps comme le roi européen de la dernière passe. De son côté, Mesut Özil insiste sur le fait qu’il continue de croire en ses capacités. "Je connais la qualité que j'ai", a-t-il déclaré. "Je pense que tout le monde a ses qualités et les miennes sont au poste de numéro 10."

Le message a le mérite d'être passé pour un avenir proche au sein des Gunners.

Fermer