News Résultats en direct
Premier League

Arsenal, Frimpong revient sur les abus de Nasri : "Il me disait qu'il pouvait m'acheter"

19:10 UTC+2 22/08/2019
Samir Nasri Man City Arsenal
Emmanuel Frimpong revient sur le traitement que lui réservait Samir Nasri à l'époque où les deux joueurs évoluaient à Arsenal.

Frimpong, qui avait fait ses débuts avec Arsenal en 2011 et qui est désormais un très jeune retraité du football à seulement 27 ans, se souvient des années où il côtoyait Samir Nasri, un joueur qui le martyrisait, comme il l'a confié dans un entretien à The Athletic.

Frimpong se souvient d'avoir été expulsé lors de son deuxième match de championnat contre Liverpool et les Gunners s'étaient inclinés; Nasri n'a pas manqué de désigner le milieu de terrain comme coupable et de le lui dire dans les vestiaires au terme de la rencontre.

"Après le match, tout le monde est rentré dans le vestiaire et Arsène [Wenger] était silencieux, vous savez. Il n'a pas parlé, puis Nasri s'est levé devant tout le monde et a dit que nous avions perdu le match à cause de moi", s'est remémoré Frimpong. "OK, je peux comprendre cela, mais je me demandais : Pourquoi un professionnel ferait-il cela à un jeune joueur dans ce genre de moment, surtout que je jouais, je crois, mon deuxième match ?"

Lorsque Nasri s'en alla plus tard pour Manchester City, Frimpong poussa un soupir de soulagement, mais Nasri ne l'avait pas oublié. Après une bisbille sur les réseaux sociaux, Alex Song appelait Frimpong alors qu'il se trouvait sur le terrain d'entraînement d'Arsenal pour lui remettre un téléphone, tandis qu'un Nasri en colère l'attendait à l'autre bout du fil. "J'ai pris le téléphone et puis c'était lui au téléphone qui me menaçait", a déclaré Frimpong. "Je lui ai dit:" Je ne suis pas un de ces joueurs qui a peur de toi . Si tu veux qu'on règle ça, nous pouvons le faire en tant qu'hommes."

"Vous pouvez demander à Aaron Ramsey, vous pouvez demander à Jack Wilshere. Je n’ai jamais manqué de respect à qui que ce soit. Mais pour moi, la vérité est que je n’ai jamais aimé Nasri et que je n’aimerai jamais ce mec. Même s'il me donne cinq milliards de dollars, je ne l'aimerai toujours pas."

Frimpong et Nasri allaient s'accrocher une dernière fois quand Arsenal et City s'affrontaient début 2012, le Français consolidant ainsi sa mauvaise réputation auprès de son ancien coéquipier. "Pendant le match, il m'a dit qu'il pourrait m'acheter", a déclaré Frimpong. "C’est à quel point ce type est stupide. Il aurait probablement pu le faire parce qu’il avait des millions, mais ce n’est pas respectueux de le dire. Je pense que c'était un tyran, j’ai le sentiment qu’il ne connaissait pas ses responsabilités en tant que joueur senior pour pouvoir aider les jeunes joueurs."

Après avoir échoué à consolider sa place à Arsenal, Frimpong allait ensuite jouer en Russie, en Suède et à Chypre avant de raccrocher en mars 2019 en raison de blessures persistantes.