Arsenal - Enquête ouverte pour des accusations de cris racistes à l'encontre de Koulibaly

Getty Images
Un supporters des Gunners aurait invectivé Koulibaly pendant la rencontre de Ligue Europa. Arsenal a condamné les comportements racistes.

Arsenal a lancé une enquête après l'apparition sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant un supporter se rendant coupable d'abus racistes à l'encontre du défenseur napolitain, Kalidou Koulibaly, lors de la rencontre entre les deux clubs, ce jeudi soir en quart de finale aller de la Ligue Europa.

Un incident qui s'est produit au cours de la première période de la victoire 2-0 des hommes d'Unai Emery, après que Koulibaly ait dégagé un corner frappé par Lucas Torreira. Le club va maintenant tenter d'identifier le fan, affirmant que toute personne coupable d'actes racistes se verra interdite d'assister aux matches.

"Nous condamnons fermement l'usage d'un langage raciste et avons ouvert une enquête pour identifier le coupable", a fait savoir le club dans un communiqué. "Nous avons une approche de tolérance zéro et quiconque se comportant de la sorte n'est pas le bienvenu à Arsenal et sera banni des matches.

"Nous avons une communauté extrêmement diverse de supporters qui font tous partie de la famille Arsenal et de tels incidents sont rares à l'Emirates Stadium. Nous encourageons les supporters à rapporter tout incident aux stewards ou via notre service d'alerte."

Kalidou Koulibaly Napoli 2018/19

Un incident qui intervient le jour-même où des supporters de Chelsea s'en sont pris à l'attaquant de Liverpool, Mohamed Salah depuis Prague où leur équipe s'est imposée (1-0). "Le Chelsea FC trouve toutes les formes de comportement discriminatoire odieux", ont déclaré les Blues dans un communiqué.

"Lorsqu'il est clairement établi que les détenteurs d'abonnements ou membres de Chelsea sont impliqués dans un tel comportement, nous prendrons les mesures les plus fermes possibles à leur encontre, indique le communiqué. Ces personnes sont gênantes pour la grande majorité des supporters de Chelsea qui ne les toléreront pas dans leur club."

Il y a dix jours, Moise Kean et Blaise Matuidi avaient eux aussi été victimes de cris racistes avec la Juventus sur la pelouse de Cagliari. Une soirée qui avait grandement fait débat, notamment après les déclarations de Leonardo Bonucci à l'issue de la rencontre.

Fermer