News Résultats en direct
Coupe du monde

Argentine-Nigeria : auteur du 100ème but de ce Mondial, Lionel Messi a partagé son costume de héros

22:57 UTC+2 26/06/2018
Messi| Argentina| 2018
S'il n'a pas inscrit le but décisif du match (2-1), Lionel Messi a montré la voie en inscrivant un but superbe. Le 100ème de ce Mondial.

Entre deux gestes obscènes, Diego Maradona n'avait d'yeux que pour lui. Peut-être parce qu'il se revoit en lui. Lionel Messi, pourtant, n'est pas un homme théâtral - encore moins obscène - mais c'est bien sur ses épaules que tous les espoirs de la nation reposaient. Il ne pouvait pas en être autrement, autant pour son poids dans l'histoire du foot que pour son passé récent avec la sélection.

Une première période de haut niveau

Au cœur de l'automne, c'est bien le natif de Rosario qui avait envoyé l'Argentine en Russie en signant un triplé retentissant contre l'Equateur pour renverser une affaire bien mal engagée. Messi a beau être le meilleur buteur de l'histoire de sa sélection, ce moment sonnait comme un premier fait d'arme, un vrai. Et c'est donc ce type de copie XXL que tous les amoureux du maillot ciel et blanc souhaitaient voir ce mardi contre le Nigeria, d'autant que le numéro 10 n'avait pas encore débloqué son compteur dans cette Coupe du monde.

Dans ce match à haute tension, sa première période a été une réponse. Disponible, incisif dans ses prises de balles, le maestro a rapidement donné le ton pour permettre à l'Argentine de passer devant. Après un round d'observation, son appel dans la profondeur sur une passe laser de Banega a précédé un enchaînement de haute volée. Un contrôle, une deuxième touche pour s'emmener le ballon, et un ballon tranquillement caressé du droit pour débloquer la situation. L'image rappelle, au passage, que le pied droit de ce gaucher magique a son utilité pour inscrire des buts inoubliables. Celui-ci était le 100ème de cette Coupe du monde.

Comme Neymar, Lionel Messi avait peut-être besoin d'un but pour se libérer. La suite l'a montré. Toujours dans le bon tempo, juste dans ses remises et ses ouvertures, le numéro 10 a ensuite livré 30 minutes de très haut vol jusqu'à la pause. L'une de ses passes en profondeur aurait pu permettre à l'Argentine de conforter son avantage, mais Gonzalo Higuain, trop court, n'a pas pu ajuster son piqué. 


Le second acte a été beaucoup plus laborieux pour la star. A ce moment-là, Lionel Messi a rappelé comme presque à chaque match de l'Argentine que son génie ne peut masquer à lui seul toutes les défaillances collectives d'une équipe. Après l'égalisation sur penalty de Moses, le doute s'est installé dans des proportions difficile à imaginer pour des joueurs de ce calibre. Et pendant ce temps faible, Messi est redevenu un joueur comme un autre. 

Mais il y avait une forme de logique à ce que le but libérateur découle d'un dépassement de fonction. L'histoire l'a souvent montré. Mais Messi aurait certainement signé tout de suite s'il avait su qu'il prêterait son costume de héros au défenseur Marcos Rojo. Ce dernier lui permet ce soir de continuer l'aventure pour défier l'équipe de France samedi. L'ironie veut que son dernier but en Coupe du monde remonte à la phase de poules de 2014 contre... le Nigeria. Cette année-là, les Bleus avaient croisé les Super Eagles. Samedi, leur premier obstacle se nommera Lionel Messi.