Argentine, Biglia : "Sans Messi, nous serions seulement normaux"

Commentaires()
Getty Images
Lucas Biglia a admis que l'impact de Lionel Messi avec la sélection Albiceleste était très important.

Le milieu de terrain de l'AC Milan, Lucas Biglia, a accordé un entretien à La Nacion, avouant qu'il avait notamment songé à prendre sa retraite internationale après la finale de la Copa America perdue face au Chili, lorsque Leo Messi a pris sa retraite pour ensuite changer d'avis.

Manchester City, Guardiola : "Les clubs anglais comptent vraiment en Ligue des champions"​

L'article continue ci-dessous

"Personne ne s'attendait à ce que nous atteignions la finale, mais une fois que nous l'avons fait et perdu, ils nous ont massacrés. Ils ont détruit le lien que nous avions avec les fans. Ensuite, il y a eu un autre spectacle mis en place par les médias, au sujet de qui était amis ou pas avec Messi. Il y avait l'intention de nous nuire. Nous en Argentine nous détruisons. J'avoue, j'ai pensé à quitter le football international après la Copa America. Quand j'ai raté un penalty en finale, je me suis demandé: "Est-ce que j'ai vraiment besoin de continuer à me dépasser?" Au fil des jours, vous vous calmez et de nouveaux objectifs apparaissent dans votre esprit. Vous réalisez que vous voulez continuer à défendre le pays et à jouer des tournois importants", a jugé Biglia.

Concernant Lionel Messi, son capitaine avec l'Argentine, Biglia n'a pas le moindre doute : le numéro 10 permet à ses coéquipiers d'évoluer à un niveau supérieur. "Dans le football, il a progressé d'une manière incroyable. Alors que certains d'entre nous vont d'étape en étape, il grimpe jusqu'à 10 étapes. Il nous rend plus forts, sans lui nous serions seulement normaux", a-t-il assuré, mettant en exergue une autre facette de la Pulga : "Mais ce qui m'a surpris le plus récemment, c'est sa croissance en tant que leader. Leader, ce n'est pas seulement celui qui crie, tout le monde a son chemin, sa façon de se mettre en face de ses compagnons. Et il a un caractère très particulier, parce c'est un garçon très introverti. Chaque mot qu'il dit dans le vestiaire ou sur le terrain est juste, nécessaire. Si je le dis, ça sonne d'une façon, mais quand il le dit, c'est totalement différent. Vous l'entendez parler et la motivation est double."

En Russie, dans l'optique de la Coupe du Monde, l'Argentine sera dans le groupe D avec l'Islande, la Croatie et le Nigéria.

Fermer