Argentine, 10 dates clés pour Lionel Messi depuis la finale de la Copa America

Commentaires()
Getty Images
De l'eau a coulé sous les ponts depuis le cauchemar vécu par Lionel Messi pendant la Copa America. Voici 10 dates clés pour la star depuis 8 mois.

Personne n'est imperméable à l'echec. Pas même Lionel Messi. L'Argentin est un génie de son temps, mais il était redevenu humain, fragile, seul et désarmé lorsqu'il a envoyé son penalty dans le ciel du New Jersey, l'été dernier. Le football n'épargne personne. Il a cette cruauté d'isoler ces images qui mettent un point final à une histoire. Après cette chute, l'Argentin a pris une décision impulsive, pour finalement changer d'avis (et de look), puis repartir. Et en moins d'un an, Messi est redevenu Messi.

Messi, Suarez, Mbappé et les joueurs les plus décisifs en 2017

26 juin 2016 - Le traumatisme

Messi quitte la sélection. La finale de la Copa America Centenario vient de s'achever lorsque Lionel Messi, en pleurs, annonce vouloir mettre un terme à sa carrière internationale. Pour la seconde année consécutive, l'Albiceleste tombe contre le Chili aux tirs au but (0-0, 4-2 t.a.b.). Messi ne l'admet pas et craque. "La sélection, c'est fini pour moi, c'est la quatrième finale que je perds, la troisième de suite. C'est un moment dur pour moi et pour toute l'équipe, c'est très difficile. J'aurais tellement voulu ramener un titre de champion en Argentine, je m'en vais sans y être parvenu".

Lionel Messi Argentina Chile Copa America Final 26062016

12 août 2016 - Le retour 

Messi annonce son retour. Moins de deux mois après son annonce, Lionel Messi revient sur sa décision et fait part de son désir de retrouver la sélection. Insoutenable, le climat qui l'entoure redevient respirable. "Beaucoup de choses me sont passées par la tête le soir de la finale et j’ai sérieusement envisagé partir mais mon amour pour mon pays et ce maillot est trop fort", lâche-t-il avec sa barbe rousse et sa nouvelle crignère blonde. De Maradona à Daniel Alves au président argentin Mauricio Macri*, le monde respire. Ses amis, ses ennemis et les autres. 

17 août 2016 - Un titre pour une nouvelle page

FC Barcelone-FC Séville (3-0). Champion d'Espagne en titre, le Barça remporte la traditionnelle Coupe d'Espagne en balayant le FC Séville (3-0) après l'avoir dompté à l'aller en Andalousie (0-2). Ce Barça tout en panache est emmené par un Messi froid et déterminé. L'Argentin signe un but et distille une passe décisive pour marquer son territoire. L'été s'adoucit. La saison se dessine. 

Lionel Messi Barcelona Sevilla Supercup 17082016

2 septembre 2016 - La rédemption

Argentine-Uruguay (1-0). Epié pour son retour aux affaires, Lionel Messi donne une réponse conforme à son rang dans une rencontre idéale pour ça, contre l'Uruguay Luis Suarez, son ami. Le résultat, important - il permet à l'Albiceleste de prendre la tête de sa poule - est important mais la manière fait son effet, aussi. Messi marque l'unique but de ce match âpre sur un tir sec après un dribble dévastateur. Un but qui lui ressemble, en somme.

19 octobre 2016 - Le chef d'œuvre  

FC Barcelone-Manchester City (4-0). La première grande bataille de l'automne oppose Messi à son mentor, Pep Guardiola. Les retrouvailles entre les deux hommes ressemblent à un rituel où la fin est toujours la même. Guardiola tente, mais se manque, et Messi le punit en portant Barcelone pour écraser Manchester City (4-0). Si l'addition ne reflète pas le film de la soirée, Messi, lui, frappe trois fois. 

3 décembre 2016 - Le classique

FC Barcelone-Real Madrid (1-1). Il aurait été difficile de ne pas citer l'unique Clasico vécu par la star depuis huit mois. Celui-là ne restera pas forcément dans les têtes, comme la performance de l'Argentin ou celle de Ronaldo, ce rival qu'il a appris à aimer. Communs et impuissants tous les deux, Messi et Ronaldo se quittent sur un score de parité sur un but de l'inévitable Ramos en fin de match. Un demi-couac pour tout le monde, sauf Madrid. 

Cristiano Ronaldo Lionel Messi Real Madrid Barcelona 2016

1er février - La proie domptée

Atlético Madrid-FC Barcelone (1-2). Messi et Barcelone se déplacent à Vicente Calderón, l'un des jardins de Lionel Messi depuis le début de sa carrière. Ce n'est pas l'Argentin mais Luis Suarez qui refroidit la bande à Simeone dès les premières minutes sur un petit bijou. Messi en signe un deuxième, déterminant, d'une frappe limpide en lucarne. L'Atléti réajuste son système et marque, mais cette demi-finale est jouée (1-2). Le but de Messi fait pencher la balance pour Barcelone, qui composte au retour son ticket pour la finale de la Coupe du Roi.

15 février 2017 - L'humiliation

Paris-SG-FC Barcelone (4-0). Lionel Messi et sa bande retrouvent Paris, une nouvelle fois, avec des certitudes et des doux souvenirs plein la tête. Suffisants dans leur approche, insuffisants dans tous les secteurs, les hommes de Luis Enrique boivent la tasse au Parc des Princes. Dans la nasse, Messi fait peine à voir. Il est balayé, lui aussi, par ces vagues parisiennes qui envoient un message à l'Europe. Barcelone met un pied à terre. En apnée, Messi ne respire qu'à la fin du match, quand Presnel Kimpembe le lâche. 

Messi Barcelona PSG

4 mars 2017 - La préparation

FC Barcelone-Celta Vigo (5-0). À quatre jours du retour contre Paris, Barcelone se conditionne pour l'exploit en s'offrant une petite manita contre le Celta Vigo (5-0), qui n'est pas l'équipe la risible de la Liga. Lionel Messi s'offre un "double double" en signant deux buts et deux passes décisives (pour Neymar et Umtiti). 

8 mars 2017 : L'explosion

FC Barcelone-Paris-SG (6-1). Barcelone réalise l'irréalisable en renversant le PSG d'Unai Emery dans une bataille aussi irrationnelle que la première. Ce n'est pas Messi, mais Neymar qui prend les choses en main à quelques minutes de la fin, quand le Barça est encore condamné à inscrire trois buts pour passer. La prestation de Messi est terne - un penalty transformé... Et un autre laissé au Brésilien. Qu'importe, l'histoire ne retiendra pas cela, ou très peu.  

Lionel Messi Barcelona Fans Barcelona PSG Champions League 09032017

* L'annonce de Lionel Messi concernant sa retraite internationale avait entraîné des critiques de la part de Diego Maradona, et même de son ancien coéquiper Daniel Alves, qui avait estimé que "ce genre de décision se prend à froid".

Prochain article:
Les regrets de Cassano : "J'aurais pu avoir le niveau de Messi"
Prochain article:
RUMEUR, le Barça vise Carlos Vela cet hiver
Prochain article:
Le Mondial 2022 avec 48 équipes ?
Prochain article:
Manchester United, Pogba : "Les choses sont plus faciles pour tout le monde"
Prochain article:
Atletico Madrid, une longue indisponibilité pour Saul Niguez ?
Fermer