Areola proche de la bévue, Mbappé déjà sans ses souliers, les notes des joueurs parisiens après Metz-PSG

Commentaires()
Gettyimages
Tandis que Mbappé, Neymar et Cavani se sont montrés à leur avantage, la rencontre face à Metz a fait rejaillir le débat sur les gardiens du PSG.

Il y aura eu match pendant une petite heure de jeu, jusqu'à l'exclusion de Benoit Assou-Ekotto (56e) qui a coupé les jambes des Messins, agressifs sur le porteur de ballon adverse et enthousiastes dès la récupération du ballon. Ce carton rouge a permis au PSG de s'installer dans la surface du FC Metz et de multiplier les offensives, donnant une ampleur importante au résultat final. Si le score est flatteur, tout n'a pas été parfait.

Un PSG new look lamine Metz

Alphonse Areola - 5/10

Il ne peut rien sur le but encaissé. Mais il est l'auteur d'une erreur incroyable et incompréhensible à la 48e minute. Rivière se demande encore comment il a fait pour rater l'offrande.

Thomas Meunier – 5/10

Assez discret offensivement, il se fait arracher le ballon par Dossevi sur l'égalisation messine, permettant à Rivière de marquer. Un peu plus en vue lors de la dernière demi-heure mais il n'a pas été aussi tranchant que d'habitude, même si on le retrouve sur le but de Lucas (87e).

Marquinhos - 6/10

Une très belle ouverture pour Berchiche à la 6e aurait mérité meilleur sort. Solide dans les duels et notamment dans le jeu aérien.

Presnel Kimpembe – 6,5/10

Il est très difficile de ne pas souffrir de la comparaison dans les duels. Cohade, Rivière et Roux s'en sont vite rendu compte.

Yuri Berchiche – 6,5/10

Très disponible sur son côté gauche, il a multiplié les incursions en début de match et l'une d'entre elles, à la 10e aurait pu aboutir à un but parisien si Draxler n'avait pas raté sa frappe devant Kawashima. Défensivement, il a parfois laissé trop d'espaces à la paire Roux-Balliu.

Adrien Rabiot – 5/10

Il n'a pas semblé à l'aise dans ce milieu à deux, ne sachant pas quand et s'il devait se projeter, comme lorsqu'il évolue relayeur dans un milieu à trois.

Thiago Motta – 6/10

On n'a pas reconnu le Thiago Motta coupant les lignes de passes, anticipant grâce à sa lecture du jeu. Il a eu plus de facilité à gérer le rythme et les rares incursions messines après l'expulsion d'Assou-Ekotto.

Julian Draxler – 5,5/10

Sa frappe à la 10e est trop sur Kawashima qui s'interpose alors que l'Allemand est à 6 mètres des buts. Beaucoup de déchet dans son jeu et ses choix. Il n'a pas assez pesé.

Kylian Mbappé – 7/10

Il faut attendre 34 minutes pour voir le premier geste de grande classe de Mbappé. Un délicieux extérieur du pied pour la tête de Cavani, détournée en corner par Kawashima. Il réapparait à l'heure de jeu en marquant d'un joli tir sans contrôle. Premier match avec le PSG et premier but. Quelques belles promesses sur son entente avec Neymar.

Neymar - 7/10

Il est en jambes mais se heurte à la défense regroupée de Metz pendant 30 minutes, avant de lancer parfaitement Cavani pour l'ouverture du score. Pas toujours inspiré dans ses choix, comme lorsqu'il repique trop régulièrement dans l'axe, il parvient quoiqu'il arrive à faire la différence à un moment ou à un autre, comme lors de son but avec cette magnifique frappe enroulée au ras du poteau de Kawashima (69e).

L'article continue ci-dessous

Edinson Cavani – 7,5/10

Il est assez discret dans le jeu jusqu'à la 22e minute et son face-à-face avec Kawashima. Son tir termine sur le poteau. Moins de dix minutes plus tard, il efface parfaitement le gardien japonais et marque du gauche, avant de retrouver le portier messin sur la trajectoire de sa tête piquée à la 34e. En vrai renard, et après plusieurs occasions ratées, il marque le quatrième but parisien à la 75e, avant de sortir quelques instants plus tard.

Johann Crochet, au stade Saint-Symphorien.

Fermer