News Résultats en direct
Arsène Wenger

Après son départ annoncé d'Arsenal, Arsène Wenger compte "exercer encore en Europe"

08:59 UTC+2 26/04/2018
Arsene Wenger Arsenal Newcastle
Après avoir annoncé son départ d'Arsenal en fin de saison, Arsène Wenger en a dit un peu plus sur ses perspectives pour la suite.

Arsène Wenger l'affirme : il a l'intention "d'exercer à nouveau en Europe", ce qui laisse penser que l'actuel manager d'Arsenal pourrait bien rendre des services dans un autre club majeur du Vieux Continent la saison prochaine. Arsenal avait annoncé la semaine dernière que le Français quitterait le club à la fin de la campagne en cours, tirant le rideau sur un mandat de 22 ans au cours duquel il a remporté trois titres de Premier League et sept FA Cup.

Bien qu'il ait jusqu'ici esquivé des questions sur ses projets futurs, Goal a rapporté la semaine dernière que le Français ne souhaitait pas quitter le football. Une informations confirmée par la teneur de ses propos cette semaine.

A l'approche de la première manche opposant les Gunners en demi-finale de l'Europa League à l'Atlético de Madrid, Wenger avait lâché devant la presse. "J'espère que ce ne sont pas mes derniers matches de Coupe d'Europe. [Mais] Je n'ai pas eu de pause depuis 35 ans, vous pouvez regarder autour de vous, et cela n'existe pas".

"Je ne sais pas à quel point je suis accro, je suis comme un gars qui joue à la roulette russe chaque semaine et qui n'a soudainement plus de pistolet, je verrai à quel point ce pistolet me manque. Quand j'ai commencé à 33 ans, je pensais que je ne survivrais jamais dans ce métier, mais tu apprends à dominer tes émotions, tu ne sais jamais si tu fais ce qu'il faut, et ce sera surréaliste quand je ne travaillerai plus. Pour le moment, je travaille". L'Alsacien avait aussi ajouté. "Pour le moment, je ne suis pas prêt à m'engager ailleurs qu'à Arsenal".

Ce qui ne signifie pas qu'il ne sera pas prêt à le faire dans un futur proche. Fidèle à ses principes, Arsène Wenger fait les choses dans l'ordre. Interrogé sur la possibilité de prendre un congé sabbatique et de suivre les traces de Pep Guardiola, qui a pris une année après avoir quitté Barcelone et avant de s'engager au Bayern Munich, il a ajouté: "C'est long, 365 jours."

Wenger, qui a dû clarifier les commentaires qui ont suivi son annonce, a aussi affiché sa fierté de voir une majorité de fans saluer son règne et laisser les critiques récentes de côté. "Quand certaines personnes sont mécontentes, ce n'est pas toujours une majorité, mais elles attirent l'attention et elles ressemblent à une majorité", a-t-il dit. "Je pense que les gens sont intelligents et peuvent faire la différence entre les moments de tristesse et de satisfaction globale pour ce que j'ai apporté au club. Les gens se rendront compte que se qualifier pour la Ligue des Champions pendant 20 années consécutives n'est pas aussi facile".

Une chose est sûre : celui que remplacera Arsenal pour remplacer Wenger recevra ses meilleurs vœux et son soutien. Le Français se met même déjà dans sa peau. Pour lui, le club peut combattre pour le titre de Premier League avec "deux ou trois ajouts". "Je souhaite que tout se passe bien [pour lui]", a-t-il dit. "Vous ne donnez pas 22 ans de votre vie pour quelque chose pour partir et souhaiter que les choses s'effondrent. Peut-être que lorsque vous avez un grand ego à 40 ans, vous pensez que le monde ne peut pas vivre sans vous. Moi je souhaite qu'il continue mieux".

"Cette équipe a de la qualité: il y a deux ans, nous étions deuxièmes [en Premier League]. L'année dernière, nous avions 75 points et nous avons gagné la FA Cup et le Community Shield, là nous faisons la finale de la Coupe de la Ligue et une demi-finale européenne". .

"Je suis convaincu qu'avec deux ou trois ajouts, cette équipe a la qualité de se battre pour le championnat, vous ne manquerez pas de candidats."