Angers-PSG, Unai Emery : "Je ne pense pas aux rumeurs, je ne pense qu'à la Coupe de France"

Commentaires()
Gettyimages
Malgré les rumeurs autour de son avenir, U.Emery a affirmé que son esprit était concentré sur la finale de Coupe de France. Avant de faire le bilan.

Encore un effort. Et les Parisiens pourront penser à faire un bilan d'une année difficile. Unai Emery souhaite que son équipe aille chercher une 11e Coupe de France avant de se concentrer pleinement sur l'intersaison du PSG.

Entretien - Julian Draxler : "Remporter la Ligue des champions la saison prochaine"

Disposez-vous de l'ensemble de votre effectif pour cette finale de Coupe de France ?

Unai Emery : Il y a des joueurs qui ne sont pas dans le groupe comme Meunier et Kurzawa. Nkunku et Augustin sont avec l'équipe nationale. Les autres sont bien, ou tout près d'être bien. Il reste un entraînement pour voir si tout le monde sera disponible. Je veux jouer avec les meilleurs joueurs pour cette finale. Je suis très content des derniers matches de Lo Celso par exemple. 

Areola sera-t-il titulaire pour cette finale ?

C'est une option. Je veux lui maintenir la confiance par rapport à sa saison. Je vais attendre de leur dire pour vous dire ça.

Avez-vous le sentiment de jouer votre poste avec cette finale ?

Je ne pense qu'au match. C'est la 100e édition de la Coupe de France, nous avons 10 titres comme l'OM. C'est pour ça que c'est important de gagner. On a commencé la saison avec un titre en Autriche, ce serait bien de la terminer de la même manière. Pour le reste, nous ne pensons pas à ça.

En remportant cette finale, la saison sera-t-elle réussie ?

Les objectifs sont grands mais il y a un chemin pour y arriver. Je voudrais d'abord remporter cette Coupe de France avant de faire un bilan. Après le match, nous pourrons parler du reste.

Mardi il y a eu ces perquisitions, avez-vous eu besoin de rassurer vos joueurs ?

Quand ils sont arrivés à l'entraînement, j'ai parlé avec eux, mais ils sont tranquilles. Ils ont été réveillés à 6 heures, mais ils ont aidé la police. Ils sont très concentrés à l'entraînement et prêts pour ce match. Ils sont habitués à vivre des moments difficiles.

Loïc Tanzi, au Stade de France

Fermer